AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 (house 003) broken hearts - nelcan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 1158
AVATAR : leighton meester
AGE : vingt-six ans
AUTRES COMPTES : meade-plùm, ézéchiel, joe, koda.
CREDIT : avatar ◮ twisted lips


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: avocate
★ RELATIONS:
MessageSujet: (house 003) broken hearts - nelcan   Sam 25 Oct - 23:36



broken hearts

Dimanche soir. La nuit était tombée depuis près d'une heure. Nelha-Isaline essayait tant bien que mal de boucler ses derniers dossiers. Elle n'en restait pas moins distraite. Régulièrement, elle regardait l'heure sur l'horloge digital au-dessus de l'écran noir de la télévision. Elle frappait le sol avec son pied, dans une rythmique parfaite avec son stylo noir qu'elle secouait entre ses doigts. Son esprit était ailleurs. Elle jetait un coup d’œil fréquent à son téléphone portable, espérant quelque chose qui n'arriverait sans doute jamais. Ce soir, Jeremy devait réintégrer sa vie pour une semaine. Une semaine durant laquelle elle avait décidé de profiter de lui en prenant un maximum de dispositions avec son travail. Elle s'était acharnée comme elle le faisait rarement pour pouvoir se libérer le plus possible. Elle allait pouvoir faire Halloween avec son petit garçon, se déguiser, récolter des bonbons et en offrir. Elle allait pouvoir le retrouver. Si elle essayait de ne pas le montrer, Nelha-Isaline avait de plus en plus de mal à voir son fils partir. Elle en devenait nerveuse, émotive lui rappelant la période de sa grossesse. Son père lui avait simplement dit qu'elle avait des allures d'hystériques. Qu'elle devrait réclamer la garde unique pour se sentir mieux. Elle ne pouvait pas si résigner malgré tout, elle ne pouvait pas priver Duncan de son fils. Il avait suffisamment souffert en perdant Coraline. Elle se surprenait à être compatissante avec lui, malgré tout le mal qu'il lui avait fait. Sans doute était-ce l'amour qu'elle lui portait toujours, à travers cette haine qu'elle lui balançait à la figure. Duncan était en retard. Au début ce n'était rien, juste un quart d'heure. Seulement, le temps a continué à avancer, les chiffres se transformant peu à peu.

Dans un geste de colère, elle avait jeté son dossier à travers le salon. Elle avait fini par se lever pour faire les cent pas, jetant de temps en temps un œil à la fenêtre donnant sur la rue. Elle n'en pouvait plus de cette maison silencieuse, sans vie. Elle avait besoin de plus. Elle aurait presque besoin d'un autre enfant pour combler ce manque une semaine sur deux. Nelha-Isaline y pensait souvent, à refaire sa vie. Trouver quelqu'un, se construire une famille avec quelqu'un qui le voudrait vraiment. Elle n'y était jamais arrivée. Une part d'elle ne le voulait pas, ne le pouvait pas. Son esprit restait bloquer sur une infidélité faite à ce qu'elle avait pu construire avec Duncan, à la famille qu'ils auraient pu former avec Jeremy. Elle ne pouvait pas se résoudre à briser tout cela. Il fallait croire que lui non plus, il n'avait personne aux dernières nouvelles. Finalement, elle avait vu une paire de phrase inondée les vitres. Elle s'était rendue sur le pas de la porte en courant, prête à accueillir son petit garçon.

Il l'avait rejoint en courant, suivi de prêt par Duncan. Toujours le même, toujours celui qui l'avait fait craquer des années plus tôt. Un simple coup d'oeil avait suffit, elle s'était mise à la hauteur de son fils pour le prendre dans ses bras qui lui criait de sa petite voix : Maman. « Mon amour, tu m'as manqué. » Elle serrait le petit garçon si fort, elle lui donnait tout l'amour qu'elle avait dû retenir durant une semaine. Elle l'examinait sous toutes les coutures, vérifiant qu'il allait bien, qu'il n'avait rien. Elle ne doutait pas de la qualité de père de Duncan mais son côté protecteur reprenait le dessus dès qu'il s'agissait de Jeremy. Elle lui offrait baisers et câlins, amour et tendresse. Elle lui donnait le côté doux d'une mère. « Je dois parler à ton papa, tu veux bien aller dans ta chambre ? » Elle avait embrassé son front tendrement et l'avait regardé s'éloigner en souriant. Son visage avait changé lorsqu'elle avait reposé son attention sur Duncan. « Une heure et demie de retard, tu te moques de moi ? » Elle s'était postée devant lui. Il faisait bien une tête de plus qu'elle mais elle n'avait pas peur de s'imposer face à lui. Elle était en colère. Et si elle évitait de trop crier pour ne pas alerter le petit garçon, son regard froid et sa voix sèche suffisait à lui faire comprendre sa colère. « Pas un coup de téléphone, pas un message. J'étais morte d'inquiétude ! » Elle voulait une explication. Une bonne explication.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 65
AVATAR : Théo James
AGE : 31.
CREDIT : argents


découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: (house 003) broken hearts - nelcan   Jeu 6 Nov - 21:40

broken hearts


À peine avait-elle ouvert la porte que Jeremy s’était jeté dans les bras de sa mère. Si il y avait bien une chose que Duncan ne pouvait pas enlever à Nelha-Isaline, c’était qu’elle était une bonne mère. Son ton doux auprès de lui le lui montrait. Quand elle lui dit qu’elle devait parler à son père, Duncan sut que ça n’engageait rien de bon. Il savait très bien que ça allait finir en dispute. Nelha-Isaline démarre immédiatement les hostilités en employant un ton dur et sec. Lui aussi pouvait employer le même ton. « Bonsoir à toi aussi, Nelha-Isaline. » Le ton du jeune homme se reflétait parfaitement dans ses yeux. Secs et impassibles. Presque impénétrables. C’était toujours comme ça entre eux, à présent. C’était leur routine. Leur fatigante routine. Duncan ne le supportait plus. Pourtant, c’était ainsi. « Je suis à l’heure, tu n’as simplement pas pris la peine de te souvenir que j’emmenais Jeremy à un spectacle ce soir. » C’était prévu depuis un moment. Jeremy avait adoré. Le voir sourire et rire était une victoire pour Duncan. Son fils était devenu ce qu’il avait de plus précieux au monde. Alors même qu’il ne voulait même pas d’enfant. Il avait passé la semaine entière avec son fils, et il avait adoré ça. L’architecte était un bourreau de travail. Son père le lui avait appris. Il avait toujours été exigeant avec ses fils. Plus qu’avec ses filles d’ailleurs. Et encore plus exigeant depuis la mort de Coraline. Son père mettait absolument tout sur les épaules de Duncan parce qu’il était l’ainé. Il lui faisait comprendre qu’il n’avait pas le droit de le décevoir. Il essayait. Tous les jours. Alors, il s’acharnait au travail, bien plus que nécessaire. Évidemment, ce n’était jamais assez. Cet acharnement, entre autres, lui avait valu son couple. Nelha-Isaline et lui se disputaient sans cesse. Duncan ne voulait pas décevoir son père concernant le cabinet, comme il avait déçu en partant et en laissant Coraline. Comme si il aurait pu deviner qu’il y aurait une tempête et que sa petite sœur voudrait secourir ce stupide chat. Son couple avait simplement volé en éclats, tout comme sa vie quand sa sœur était morte. Lorsqu’il ne gardait pas Jeremy, son travail était, finalement, tout ce qui lui permettait d’avancer et de ne pas penser à sa culpabilité notamment. Lorsqu’il gardait Jeremy, il faisait toujours en sorte d’alléger son travail, de déléguer. Bien sûr, il vérifiait toujours que le travail avait été effectué correctement. Mais, il voulait avant tout passer du temps avec son fils. Le voir grandir et s’épanouir. Il était un petit garçon merveilleux, plein de vie. De temps en temps, il lui arrivait de demander à son père si ses parents retomberont amoureux. Chaque fois, Duncan ne savait pas quoi répondre. Il ne pouvait pas dire qu’il n’était plus amoureux de Nelha-Isaline. Il serait sans doute toujours amoureux d’elle. Seulement, leur couple allait très mal. Se séparer était devenu la seule solution. Pourtant, ni l’un ni l’autre n’avait fréquenté quelqu’un d’autre depuis leur séparation. Alors que cela faisait quelques temps maintenant. Chaque fois qu’il envisageait de sortir avec une femme, une petite voix dans son esprit ne pouvait s’empêcher de lui dire que cette autre femme ne serait jamais Nelha. Cependant, il semblait plutôt évident qu’elle et lui n’arrivaient pas à s’entendre. Chaque qu’ils se voyaient, les hostilités commençaient. Soit c’était elle, soit c’était lui. Il y avait toujours une raison de se disputer. Parfois pour des broutilles. Tous deux étaient tellement têtus qu’ils se tenaient tête. C’était bien pour ça que Duncan avait répondu sur le même ton que la jeune avocate. Elle était désagréable alors il le serait également. Comment espérer une réconciliation dans ces cas-là ? « Peut-être pourrais-tu me faire confiance de temps en temps ? Jeremy est en sécurité avec moi, et tu le sais. » Il l’avouait, Duncan était vexé. Il avait pris son attaque pour un manque de confiance. Elle était morte d’inquiétude, alors qu’elle savait très bien qu’il était avec lui et qu’il ne laisserait jamais rien arrivé à leur fils. « Je suis un bon père, tu ne peux pas dire le contraire. » La vérité était que lui-même doutait parfois d’être un bon père, mais il faisait tout pour l’être.
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1908-duncan-parfois-malgre-tout-l-amour-du-monde-des-couples-doivent-se-separer-pour-se-donner-un-nouveau-souffle http://www.what-about-now.net/t1954-duncan-jones-bell-ready-fight
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 1158
AVATAR : leighton meester
AGE : vingt-six ans
AUTRES COMPTES : meade-plùm, ézéchiel, joe, koda.
CREDIT : avatar ◮ twisted lips


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: avocate
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: (house 003) broken hearts - nelcan   Dim 4 Jan - 15:47



broken hearts


Rien ne valait les étreintes que lui offraient son fils, rien ne pourrait remplacer l'amour qu'il lui donnait en retour. Elle retrouvait son odeur, ses petites mains, sa voix d'enfant. Elle retrouvait son innocence, ses yeux rêveurs. Sa présence était apaisante, relaxante. Jeremy avait pris une place importante. Il était sa réussite personnelle. Une réussite que ses parents n'avaient pas commandité, qu'ils n'avaient pas prévu ni même voulu. Elle l'avait regardé s'éloigner pour retrouver ses marques pour la semaine à venir. Son sourire avait disparu lorsqu'elle s'était retournée vers Duncan. Sa colère était revenue, comme chaque fois qu'elle se retrouvait seule avec lui. Elle le détestait autant qu'elle avait pu l'aimer. Il avait brisé sa vie, brisé son cœur. Et pourtant, elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver des regrets quant à leur relation passée. Elle ne pouvait s'empêcher de penser que sa vie serait bien meilleure s'ils étaient tous les trois. Il lui arrivait d'imaginer vivre ici avec les deux hommes de sa vie. D'imaginer se réveiller près du seul homme qu'elle avait aimé.

Elle regardait de son regard noir l'homme qui lui faisait face. Elle l'écoutait d'une oreille sourde. Son retard avait une justification, une justification qu'elle avait oublié un instant avant de se souvenir de ce spectacle que Jeremy voulait absolument voir. Elle avait passé tellement de temps à s'inquiéter qu'elle en avait oublié le divertissement de son petit garçon. Elle se sentait épuisée, vidée mais elle ne disait pas son dernier mot. « La prochaine fois, tu emmèneras Jeremy un autre soir. Un soir qui t'appartient ! » Elle voulait simplement se défouler sur Duncan, sachant qu'il se ficherait bien de ce qu'elle pourrait dire. Il l'avait prévenue, Jeremy lui en avait parlé de ce spectacle. Nelha-Isaline avait simplement passé trop de temps à travailler, cherchant à combler les instants de vide lorsque le petit n'était plus dans les parages. Elle était fatiguée par le travail, par la solitude qu'elle avait dû vivre une semaine encore. Duncan ne le comprenait pas, elle ne le disait pas non plus mais plus Jeremy grandissait, moins elle arrivait à se séparer de lui. Elle avait l'impression de manquer des moments importants, des instants merveilleux. « Je n'ai pas le choix, je suis obligée d'avoir confiance en toi ! Simplement parce que tu as été trop idiot pour vouloir de Jeremy en temps et en heure. Parce que tu n'avais que le boulot en tête ! » Elle sous-entendait que tout était de sa faute, que leur séparation était son entière responsabilité. Nelha-Isaline n'avait fait qu'enfoncer le clou en lui annonçant sa grossesse surprise. Mais Duncan ne pouvait pas nier qu'il avait fait passer son travail avant elle, avant son fils. Tout aurait pu être différent s'il avait levé le nez de ses dossiers de temps en temps. « Je n'ai jamais dit que tu étais un mauvais père. Jamais » avait-elle soufflé. Elle ne pourrait pas, peu importait la situation. Duncan prenait soin de son fils malgré les difficultés qu'il avait eu à l'accepter, malgré tout ce que ce petit garçon avait engendré. Nelha-Isaline n'arrivait simplement plus à gérer cette garde partagée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: (house 003) broken hearts - nelcan   

Revenir en haut Aller en bas
 

(house 003) broken hearts - nelcan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résolu] COREL PHOTO HOUSE
» Wammy's House
» Pandora Hearts: Bōken wa tsuzuku
» Vente privée Phone House : Bon d'achat de 130 €
» The Silent House - La casa muda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT ABOUT NOW ™ :: Quartiers Résidentiels :: Lombard Lane-