AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 la loterie des rps - betty banks & duncan c. jones-bell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 27
AVATAR : Intrepidity

découvre ce qui se cache
MessageSujet: la loterie des rps - betty banks & duncan c. jones-bell   Mar 28 Oct - 17:59

betty banks & duncan c. jones-bell


la marina


Le vent a déchaîné les vagues durant la nuit, le sol est si glissant qu'il n'est pas impossible que certains passants finissent le derrière par terre.

n.b. › faites des rps courts, ne dépassant pas les 400 mots.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 216
AVATAR : rose leslie.
AGE : vingt-quatre ans.
CREDIT : avatar - ruthless, signature - northern lights (code) jennyleelindberg (gifs) sam smith (text)


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Ensemble, et c'est tout
★ PROFESSION: professeure de littérature anglophone au lycée de longside creek.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: la loterie des rps - betty banks & duncan c. jones-bell   Mer 29 Oct - 22:34

Betty se baladait, sereine pour une fois. Elle respirait l'air marin à pleins poumons et ça lui faisait un bien fou. Elle avait passé toute la matinée ainsi que le début d'après-midi à corriger des copies et, après qu'elle eut terminé sa pile, elle avait eut envie de se changer les idées. La professeure de littérature anglophone était un peu déçue et frustrée, parce qu'elle n'avait mis presque que des mauvaises notes. Elle se demandait ce qu'elle avait bien pu manquer en faisant cours. N'avait-elle pas été assez claire ? Ses élèves s'étaient-ils désintéressés de la matière ? Le devoir était-il trop difficile ? Betty n'avait la réponse à aucune des questions, mais elle se promettait de leur demander la prochaine fois qu'elle les verrait. En attendant, elle avait augmenté la note de tout le monde de trois points supplémentaires. Son but n'était vraiment pas de pénaliser les élèves, mais plutôt de les valoriser. Déjà que la littérature n'était pas le dada de tout un chacun, elle préférait que les lycéens ne se stressent pas dans son cours. Tout ce qu'elle désirait, c'était de faire découvrir des auteurs et des romans, et de faire aimer la lecture à ses élèves.

Betty foulait donc les pavés de la Marina, admirant les voiliers qui étaient amarrés. Elle rêvait de pouvoir monter sur l'un d'eux et d'aller voguer au large. Malheureusement, elle ne connaissait personne qui sache en faire et elle n'osait pas prendre de cours ou s'offrir un voyage. Alors, elle se contentait de regarder et de s'imaginer sur un de ces bateaux majestueux, au milieu des vagues, les cheveux au vent, le visage aspergé d'eau iodée et… les fesses à terre. Le sol de la Marina était particulièrement glissant d'ordinaire et le vent violent de la nuit qui avait déchaîné les vagues sur le pont et les quais n'avait rien arrangé. « Aouch » gémit Betty, grimaçant. Elle porta aussitôt la main au bas de son dos, qui lui faisait mal. Elle tenta de se relever en appuyant son autre main au sol, mais celle-ci glissa à son tour et son coude tapa contre le bois. « Aaaaïe » se lamenta-t-elle un peu plus fort cherchant du regard une aide possible. Si personne ne lui tendait la main, elle n'arriverait jamais à se remettre sur ses deux pieds.

______________


you're all i need
Guess it's true, I'm not good at a one-night stand, But I still need love 'cause I'm just a girl. These nights never seem to go to plan, I don't want you to leave, will you hold my hand? (❀) stay with me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 65
AVATAR : Théo James
AGE : 31.
CREDIT : argents


découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: la loterie des rps - betty banks & duncan c. jones-bell   Dim 9 Nov - 0:56

    « Non, j’avais dit que ce croquis devait être terminé pour le présenter au client dans deux jours. Regardez ça ! » Duncan criait. Pour changer. Encore une fois, le travail qu’il avait demandé n’était fait. On n’était jamais mieux servi que par soi-même. Ça aussi, c’était son père qui le lui avait appris. Et ça s’était avéré vrai à plusieurs reprises. Il soupirait. « Laissez, je vais m’en occuper. Allez-vous occuper du croquis des Cohen, on les voit seulement dans un mois. Vous pensez que vous y arriverez ?! » Son ton ne laissait place à aucune réponse. L’employé repartit bredouille. Duncan pouvait être un patron génial mais également un patron très exigeant. Il ne laissait passer aucune faute, aucun échec. Il le faisait car son père ne laissait passer aucune faute, aucun échec. Après avoir refermé la porte, il s’assit à son bureau et laissait tomber sa tête dans ses mains. Quelques minutes plus tard, il rangeait le croquis afin de l’emmener chez lui. Il avait passé plusieurs heures sur ce croquis. Le travail effectué était vraiment trop banal par rapport à la demande du client. Il ne comprenait pas. Il releva la tête afin d’observer la mer quelques secondes. Il allait marcher, ça lui ferait le plus grand bien. Il se dirigea alors vers la Marina. L’air marin, il aimait tellement ça. Il avait toujours aimé la mer, et avait toujours rêvé d’avoir une maison au bord de la mer, telle que celle qu’il avait aujourd’hui. Son seul problème était qu’il l’avait seul. Le sol était vraiment mouillé, les vagues de la nuit dernière l’avait rendu glissant. Alors qu’il marchait tranquillement, le regard au loin, il entendit un petit cri qui le fit s’arrêter. Une jeune femme était tombée, quelques mètres devant lui, et avait tenté de se relever mais était retombée telle un sac de farine. Duncan se dirigea alors vers elle et lui tendit la main. « Essayons de ne pas vous faire tomber une troisième fois. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1908-duncan-parfois-malgre-tout-l-amour-du-monde-des-couples-doivent-se-separer-pour-se-donner-un-nouveau-souffle http://www.what-about-now.net/t1954-duncan-jones-bell-ready-fight
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 216
AVATAR : rose leslie.
AGE : vingt-quatre ans.
CREDIT : avatar - ruthless, signature - northern lights (code) jennyleelindberg (gifs) sam smith (text)


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Ensemble, et c'est tout
★ PROFESSION: professeure de littérature anglophone au lycée de longside creek.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: la loterie des rps - betty banks & duncan c. jones-bell   Lun 10 Nov - 11:15

Betty était satisfaite car pour une fois, elle avait réussi à cacher tous les signes de sa maigreur. Elle était contente que l'on s'avance de plus en plus dans l'hiver, rien que pour ça. Elle avait pu mettre un gros pull qui cachait ses coudes saillants et son jean, bien que slim, lui adoucissait les jambes. La rousse avait même réussi à bien se maquiller et son visage ne paraissait pas aussi émacié que les jours précédents. Peut-être qu'elle s'était mieux débrouillée, ou peut-être que c'était tout simplement une journée avec, une journée où elle se sentait bien. Enfin, une bonne journée, jusqu'à ce qu'elle se ramasse par terre, sur le sol mouillé de la Marina. Comme si quelqu'un s'amusait à lui donner des espoirs sur un futur meilleur pour mieux l'enfoncer quand il en avait l'occasion. Betty avait envie de pleurer. Son coccyx et son coude lui faisaient un mal de chien, et il n'y avait personne alentour. Elle remonta la manche de son pull pour essayer d'évaluer les dégâts, mais le frottement lui faisait trop mal, alors elle abandonna. Alors qu'elle commençait sérieusement à désespérer, elle entendit des pas derrière elle. Elle décida de ne pas être pessimiste et elle eut raison ; ce n'était pas quelqu'un pour se moquer d'elle ou pour la jeter dans les eaux sombres du port, c'était un homme qui devait avoir la trentaine et qui lui proposa son aide. Betty sourit, sincèrement, comme elle n'avait pas sourit depuis des jours. Elle attrapa la main qu'il lui tendait et tira un peu dessus, s'aidant de son autre main pour pousser contre le sol. Elle n'arriva pourtant pas à soulever ses fesses ne serait-ce que de quelques centimètres. « Je suis pourtant pas lourde... » plaisanta-t-elle, pratiquant l'auto-dérision à merveille, pour le coup. « Mais mon coccyx me fait vraiment super mal. » Elle décida d'attraper la main de son mystérieux sauveur de ses deux mains et tira de toutes ses forces. Betty n'était pas très lourde, non, mais il fallait croire qu'il lui restait encore beaucoup de force en elle… assez pour faire tomber un homme de la carrure de celui qui se trouvait devant elle.

______________


you're all i need
Guess it's true, I'm not good at a one-night stand, But I still need love 'cause I'm just a girl. These nights never seem to go to plan, I don't want you to leave, will you hold my hand? (❀) stay with me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 65
AVATAR : Théo James
AGE : 31.
CREDIT : argents


découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: la loterie des rps - betty banks & duncan c. jones-bell   Ven 28 Nov - 22:06

    Duncan ne pouvait pas affirmer qu’il aimait le mauvais temps. Il s’était installé sur Longside Harbor car il aimait, avant tout, la mer. L’air marin. Pour lui, il n’y avait rien de mieux pour se ressourcer. Pour être en accord avec soi-même. Du moins, essayer de l’être. Après une journée éprouvante, ou même un instant éprouvant, il avait besoin de se ressourcer. Il avait besoin d’aller respirer cet air marin. Comme à cet instant. À contrario, les autres ne pouvaient pas non plus affirmer que Duncan était une personne vraiment gentille. Il pouvait l’être, mais il était surtout dur. En tout cas, il avait un air dur qui ne laissait la place à aucune erreur. Y compris les siennes. C’était bien pour ça que, depuis la mort de sa petite sœur, il paraissait encore plus dur. Il ne voulait plus laisser passer une seule erreur qui pourrait coûter la vie à un être cher. La culpabilité le rongeait. Doucement. Petit à petit. Respirer l’air marin lui permettait de se vider la tête. C’était l’occasion d’être totalement seul avec lui-même. Enfin, lorsqu’une jeune femme ne tombait pas à cause de l’eau sur le pont. Personne ne l’aidait et il ne pouvait décemment pas la laisser. Alors, il s’était approché et lui avait tendu une main. Main qu’elle avait attrapée tout en plaisantant. Duncan ne rit pas, il sourit. Simplement. Sincèrement cependant. Alors qu’elle disait qu’elle avait mal, elle attrapa la main de Duncan de ses deux mains. Ce dernier les serra pour maintenir la jeune femme. Elle était frêle mais elle avait tellement envie de se relever qu’elle y mit sans doute toute sa force. Duncan, lui, ne mettait pas beaucoup de résistance, ne pensant pas devoir pratiquement la porter pour la relever. Le résultat fut que tous les deux se ramassèrent lamentablement sur le sol. Encore. « Merde, c’est pas possible, c’est vraiment pas ma journée. » La colère de Duncan revint. « Attendez, on va faire autrement. » Il se releva, puis il prit la main de la jeune femme. « Prête ? » Dans sa tête, il compta jusque trois avant de l’attirer jusqu’à elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1908-duncan-parfois-malgre-tout-l-amour-du-monde-des-couples-doivent-se-separer-pour-se-donner-un-nouveau-souffle http://www.what-about-now.net/t1954-duncan-jones-bell-ready-fight
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 216
AVATAR : rose leslie.
AGE : vingt-quatre ans.
CREDIT : avatar - ruthless, signature - northern lights (code) jennyleelindberg (gifs) sam smith (text)


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Ensemble, et c'est tout
★ PROFESSION: professeure de littérature anglophone au lycée de longside creek.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: la loterie des rps - betty banks & duncan c. jones-bell   Dim 30 Nov - 19:00

La main de l'homme venu pour aider Betty était étrangement chaude. Peut-être qu'il venait seulement de sortir dehors et qu'il l'avait laissé dans sa poche jusque là. Les siennes, par contre, étaient gelées. Son corps entier était gelé. Elle sentait l'eau froide imprégner son pantalon et elle grelotta davantage. Même si elle arrivait à se relever, il lui faudrait encore attendre une bonne demi-heure avant d'être de nouveau chez elle. Ce n'est pas ce qu'elle avait prévu ; absolument pas. Elle voulait passer la journée dehors, à respirer l'air marin, simplement. Le sable avait toujours une odeur particulière après la pluie, une odeur que Betty adorait. En plus de ça, Longside Creek était souvent désert, avec un temps pareil. C'était le moment rêvé pour la rousse de sortir, d'être seule, seule avec elle-même. Elle voulait profiter des moments où elle pouvait être heureuse sans avoir besoin de quelqu'un ou quelque chose d'autre pour la divertir, mais voilà qu'il avait fallu qu'elle tombe sur le ponton. Pire encore, il avait fallu que l'homme venu l'aider tombe avec elle. Betty se mordit la lèvre, culpabilisant au son de sa voix grave. « Pour une fois, la mienne s'annonçait plutôt bien… » murmura-t-elle dans un élan de désespoir. L'homme se releva rapidement et Betty plongea son regard dans le sien. « Je suis vraiment désolée. » Elle s'en voulait. Non seulement elle se mettait dans le pétrin, mais elle entraînait quelqu'un d'autre avec elle, quelqu'un d'autre qui ne semblait pas particulièrement d'humeur. La rousse serra la main que l'homme lui tendit de nouveau mais se laissa faire, cette fois-ci, ayant trop peur d'aggraver la situation. Elle hocha la tête, et poussa sur ses pieds quand il tira sur sa main, pour tenter de l'aider un peu et, heureusement, elle ne glissa pas une nouvelle fois. Dans leur élan, elle se retrouva presque dans les bras de l'homme, et plaça sa main sur son torse pour ne pas lui rentrer complètement dedans. « Merci » chuchota-t-elle, un peu honteuse. Elle s'écarta de lui et récupéra ses deux mains, qu'elle glissa aussitôt à l'arrière de son dos. « Je suis vraiment désolée » répéta-t-elle encore, avant de relever les yeux. « Je m'appelle Betty. Betty Banks. » Elle essuya sur son manteau une de ses mains, constellée des saletés du ponton, avant de la tendre dans la direction de son sauveur. Elle esquissa un faible sourire, en espérant qu'il ne la laisserait pas en plan.

______________


you're all i need
Guess it's true, I'm not good at a one-night stand, But I still need love 'cause I'm just a girl. These nights never seem to go to plan, I don't want you to leave, will you hold my hand? (❀) stay with me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 65
AVATAR : Théo James
AGE : 31.
CREDIT : argents


découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: la loterie des rps - betty banks & duncan c. jones-bell   Mar 30 Déc - 21:28

    En général, lorsque Duncan était de mauvaise humeur, cela durait un bon moment. En fait, il n’y avait que son fils pour lui rendre sa bonne humeur car il ne pouvait pas rester très longtemps grognon avec son fils. À une époque, Nelha-Isaline également l’empêchait de rester énervé. Et puis leur couple avait été de plus en plus mal, et ne faisait que redoubler sa colère. Jusqu’à l’explosion. Quoi qu’il en était, sa mauvaise humeur ne l’empêchait pas d’être quelqu’un de serviable. C’était dans son éducation, sans aucun doute. En voyant la jeune femme tomber à deux reprises, il ne pouvait pas la laisser se débrouiller. Peut-être aurait-il dû. C’était ce qu’il se disait lorsque, à son tour, il tomba sur le sol. Ce n’était vraiment pas sa journée. La réflexion de la jeune femme sur sa propre journée le fit légèrement sourire. Le sol était vraiment glissant, il fallait faire autrement. Elle n’était pas lourde mais ils s’y étaient mal pris et le sol avait gagné contre eux. Il lui dit alors d’attraper sa main. Ce qu’elle fit tout en plongeant son regard dans le sien et en s’excusant. Duncan, d’une main ferme, la fit se relever. Cette fois, elle resta bien sur ses pieds. Et lui aussi. « Ce n’est rien. » Avait-il répondit alors qu’elle le remerciait et s’excusait pour la seconde fois. Il lâcha alors sa main. Que devait-il faire à présent ? Reprendre son chemin ? Il ne savait pas trop. Sa mauvaise humeur lui criait de faire ainsi. Et un autre sentiment en lui, il ne saurait dire lequel, lui disait de continuer de marcher avec elle. Comme pour s’assurer qu’elle resterait bien sur ses pieds. Elle prit alors les devants et se présenta, lui tendant la main non sans l’avoir essuyé sur son manteau. Après une seconde d’hésitation, il prit, encore une fois, la main de la jeune femme dans la sienne. « Duncan Jones-Bell. » En général, à l’évocation de son nom, les gens reconnaissaient le nom de son père. Brillant architecture. C’était pour cela qu’il était si dur pour Duncan de laisser de côté le travail, ne serait-ce qu’une seconde. Il était sans cesse comparé à son père. Que devait-il dire d’autre ? « Vous venez souvent vous promener ici ? » Puis il avait ajouté « On marche un peu ? » tout en reprenant le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1908-duncan-parfois-malgre-tout-l-amour-du-monde-des-couples-doivent-se-separer-pour-se-donner-un-nouveau-souffle http://www.what-about-now.net/t1954-duncan-jones-bell-ready-fight
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 216
AVATAR : rose leslie.
AGE : vingt-quatre ans.
CREDIT : avatar - ruthless, signature - northern lights (code) jennyleelindberg (gifs) sam smith (text)


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Ensemble, et c'est tout
★ PROFESSION: professeure de littérature anglophone au lycée de longside creek.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: la loterie des rps - betty banks & duncan c. jones-bell   Mer 7 Jan - 18:38

Betty fut soulagée lorsque son sauveur attrapa la main qu'elle lui tendait, après s'être présentée. Elle avait eut peur qu'il la rejette, qu'il hausse les sourcils et tourne les talons maintenant qu'il avait fait sa bonne action de la journée. Elle ne savait pas pourquoi elle avait redouté ça ; certainement parce que, malgré le fait qu'il n'avait pas l'air méchant, il semblait plutôt réservé d'une certaine manière, et pour tout dire assez froid. Betty hocha la tête et pressa légèrement la main de l'homme, dont elle connaissait à présent le prénom. Et le nom, par la même occasion, qui lui disait vaguement quelque chose. « Enchantée » lança-t-elle en souriant, sincère. Mine de rien, cela lui faisait du bien de rencontrer de nouvelles personnes, complètement extérieures à sa vie et qui n'avaient aucun rapport avec ses propres problèmes. Elle plissa légèrement les yeux, essayant de se rappeler où elle aurait pu bien entendre son nom, mais ce fut en vain. Jones-Bell. Elle l'avait certainement vu dans les journaux, oui… bien qu'elle ne les lisait pas régulièrement, voire très rarement. Sur une boîte aux lettres, en centre-ville ? Oui, c'était beaucoup plus probable. « Oui, plutôt » répliqua la rousse à la question que Duncan lui posa. Elle se baladait souvent dans Longside Creek, et la baie était peut-être son endroit préféré. Elle admirait toujours le fait de pouvoir s'évader de son quotidien alors qu'elle était à moins de cent mètres de la ville. L'air marin l'apaisait, que ce soit celui du port ou celui de la plage. « Et vous ? Je ne vous avais encore jamais croisé. » Betty hocha de nouveau la tête quand Duncan lui proposa de marcher un peu. Ce n'était pas de refus ; après tout, c'était ce qu'elle était venue faire au départ. Marcher, se changer les idées. Ça ne pourrait que fonctionner, avec quelqu'un à ses côtés qui n'était ni son fiancé, ni son amant d'un soir. Ils marchèrent quelques minutes en silence. Étonnamment, Betty ne ressentait aucune gène à marcher à côté d'un jusque-alors inconnu, sans rien dire. Au bout d'un moment, cependant, elle se décida à parler. « Vous… vous êtes qui, en fait ? » Elle se rendit aussitôt compte de la bizarrerie de sa question et entortilla une mèche autour de son doigt pour se donner une contenance. « Je veux dire » reprit-elle, « vous faites quoi comme métier ? »

______________


you're all i need
Guess it's true, I'm not good at a one-night stand, But I still need love 'cause I'm just a girl. These nights never seem to go to plan, I don't want you to leave, will you hold my hand? (❀) stay with me.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: la loterie des rps - betty banks & duncan c. jones-bell   

Revenir en haut Aller en bas
 

la loterie des rps - betty banks & duncan c. jones-bell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Resolu ] Tuto Roue loterie et musique: pas de son?
» Nadége et sa famille nombreuse
» [Loterie] C'est Noël sur RMD !
» la loterie des rps - william k. stanford & maëlys l. da silva
» la loterie des rps - maël hastings & sutton fitzpatrick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT ABOUT NOW ™ :: Espaces verts & de détente :: Longside Harbor :: La Marina-