AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 [Rosalie] Welcome home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 76
AVATAR : Karen Gillan
CHANSON DU MOMENT : Metallica - Nothing Else Matters
AGE : 32

découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Ami(s) avec avantages
★ PROFESSION: Psychologue
★ RELATIONS:
MessageSujet: [Rosalie] Welcome home   Lun 6 Oct - 12:31

Emily était dans un rare état d'excitation, debout avant l'aube, elle allait et venait nerveusement dans tous les sens, tourmentant son intérieur pour rassembler mille et une choses capitales.
C'était aujourd'hui que Rosalie revenait à Longside Creek. Et cette fois, il ne s'agissait pas d'une simple visite, mais d'un emménagement pour une durée indéterminée.

La jeune femme trépignait comme une fillette de dix ans en fouillant ses placards à la recherche d'ingrédients pour préparer un gâteau, sous l’œil circonspect de Sean, accoudé flegmatique au frigidaire.

- Euh... Mily... C'est Rosalie, pas le président... Ça sera très bien tu sais, pas la peine de te mettre dans tous tes états!

La psychologue, qui en cet instant était loin d'inspirer le sérieux d'une telle profession releva la tête en soufflant sur une de ses mèches rousses éclaircie de farine, dansant devant son visage.

- Arrêtes de te moquer!

Taquin, Sean esquissa un sourire en coin.

- Tu as pensé à la bague de fiançailles et la limousine j'espère?

Prenant un air faussement indigné, la jeune femme attrapa une poignée de farine et la jeta en direction de son frère qui détala en riant et en s'écriant" Y a que la vérité qui fâche!"

- Je t'en donnerais de la vérité espèce de malappris! Et le respect de ton aînée, hein?

Un nuage blanc jaillit au visage du jeune homme qui fit mine de vouloir lutter avec sa sœur, l'un et l'autre gloussant comme des enfants. Sean finit par la soulever par la taille avant de la reposer sur un tabouret.

- Tu sais, ça me manquait, ce genre de moments. La dernière fois qu'on a eut cette complicité, on était gamins... Je suis content que tu sois rentrée Mily.

Souriant, l'intéressée lui prit gentiment la main en souriant.

- Moi aussi.
Bon, ce n'est pas tout, mais j'ai un gâteau à finir! Et vu que tu maltraite ta pauvre grande sœur handicapée, tu vas avoir la gentillesse de m'aider à terminer et à tout ranger n'est-ce pas?


- Esclavagiste! badina t-il en tirant la langue alors qu'elle lui tournait le dos, avant de la rejoindre.

- Je t'ai vu!

Entre deux éclats de rire, ils reprirent leur tâche le cœur léger.

***

Rosalie était arrivée à sa nouvelle adresse depuis peu lorsqu'Emily en prit le chemin, son gâteau encore chaud dans le plat qu'elle serrait entre ses bras.
Sa nouvelle adresse était à quelques maisons à peine de celle de la psychologue et cela devait peu au hasard. Lorsque Rosalie avait exprimé son désir de s'installer quelques temps à Longside Creek, Emily avait mit ses vieilles connaissances à contribution pour dénicher quelques bonnes affaires à lui soumettre. Le bon côté d'être née Hastings.
L'endroit était agréable, un cadre parfait pour se sentir bien. Mais par dessus tout, la jeune rousse appréciait cette proximité retrouvée. Depuis qu'elle connaissait Rosalie, elles avaient toujours été aussi proches moralement que géographiquement, et retrouver après quelques semaines d'interlude cette proximité lui donnait la sensation de retrouver quelque chose d'important.
A présent, elle se sentait pleinement chez elle.

Passant le portillon en fredonnant gaiement, elle grimpa le seuil d'un pas alerte. Un peu trop alerte peut-être et sa vue basse lui fit manquer une marche du perron.

- OoooooOOh!

Au prix d'une contorsion qui lui valut une rencontre brutale de son postérieur sur une marche de l'escalier, elle parvint in extremis à sauver de la chute son précieux chargement.

Elle entendit la porte s'ouvrir et soupira en songeant au spectacle peu classique et moins digne encore qu'elle était en train d'offrir... Essayant de garder le meilleur aplomb possible, elle lança le plus naturellement du monde.

- Salut Rose! Tu as fait bon voyage?

Et de lui offrir son sourire le plus désarmant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t2003-termine-emily-a-hastings-the-girl-who-hoped http://www.what-about-now.net/t2005-i-m-waiting-for-you http://www.what-about-now.net/t2006-quelques-lignes-en-braille#59210
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 56
AVATAR : Meghan Ory

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: [Rosalie] Welcome home   Sam 11 Oct - 17:56


Rosalie avait oublié combien un déménagement était fatigant. Elle avait du lutter avec sa hiérarchie pour obtenir sa mutation à Charleston, et elle s'était vue obligée de clore les affaires qu'elle avait en cours. Les allers-retours risquaient hélas d'être légion, ces prochaines semaines, alors qu'elle n'était en charge que de quatre affaires... Il fallait espérer qu'elles se résolvent rapidement.

Ces dernières années, elle avait accumulé pas mal de choses, et elle ne laissa personne y toucher. Pendant que les déménageurs s'occupaient des meubles qu'elle avait vidés, Rosalie emballait avec un soin obsessionnel et méticuleux tout le reste de ses affaires. Elle y tenait trop pour permettre à quiconque de plier ses tailleurs n'importe comment ou de jeter son maquillage en vrac dans une boîte. Et puis, elle ne voulait pas que quiconque puisse jeter un coup d'oeil dans les boîtes à chaussures de son placad, contenant les journaux intimes qu'elle écrivait depuis des années. Peut-être qu'un jour, elle parviendrait à les donner à son frère. Un jour...

En attendant, elle avait du occuper chaque seconde de son temps libre à faire les-dits cartons, et le jour J, une véritable valse effrénée prit place dans son grand appartement new-yorkais. Elle laissa les déménageurs faire leur boulot, exigeant qu'ils fassent attention à ses affaires - et devant le rappeler trop souvent à son goût. Une fois qu'elle fut assurée que le camion fut entièrement chargé, Rosalie les laissa prendre la route, et exigeant d'eux qu'ils l'attendent une fois à Longside Creek - et leur rappelant au passage qu'au vu de la loi et du contrat qu'elle avait signé avec eux, ils devaient de toute façon passer au moins deux nuits à l'hôtel.

Les derniers papiers signés, Rosalie observa avec une certaine nostalgie l'appartement vide qu'elle laissait derrière elle. Et sans doute y resta-t-elle trop longtemps, assise par terre au milieu du grand salon ; car elle entendit une clef se glisser dans la serrure puis ouvrir la porte, et des cris d'enfants. Elle bondit sur ses pieds, s'excusa auprès des nouveaux propriétaires, gênée, et s'enfuit précipitemment.

New York, c'était fini.

Elle passa au bureau prendre quelques papiers et dossiers, puis fut conduite jusqu'à l'aéroport. Le taxi passa devant les locaux de Grogan & McKellen, et sans doute Rosalie imagina-t-elle la silhouette de Hayden devant les grande doubles portes vitrées. Aucune nostalgie ne l'étreignit, juste un certain soulagement de tourner définitivement cette page la.

* * *


Deux jours plus tard, elle ressortit du cabinet d'un notaire décidément trop lent, au goût de Rosalie, mais au moins était-elle en possession de ses clefs ! Une belle location, en attendant éventuellement d'acheter un loft dans le coin. Rosalie ne se sentait pas de faire le grand pas tout de suite - juste au cas où... Si elle devait courrir après Eugène, après tout... Elle espérait tellement pouvoir construire quelque chose avec lui, et se reconstruire, elle, au passage. Et puis ici, elle n'était pas seule - elle ne le serait plus, elle le savait. Rosalie accueillit les déménageurs, quis'empressèrent de décharger le camion, suivant les directrives de leur cliente trop exigeante - Rosalie ne releva pas les insultes qu'elle entendait distinctement dans la barbe de certains d'entre eux. Ils furent tellement pressés de la quitter qu'en moins de trois heures, ses meubles étaient remontés, placé, et la plupart de ses cartons éventrés, leur contenu rangé. Et elle était d'ailleurs en plein rangement de son nouveau dressing quand elle entendit un coup sourd, étrange, contre sa porte. Un peu étonnée, pas mal méfiante, Rosalie ouvrit sa porte d'entrée, et face à l'absence de personne devant elle, elle baissa le regard et pouffa assez peu élégamment. Elle attrapa Emily sous un bras pour l'aider à se relever et lança d'un ton taquin :

- Il faudra que tu m'expliques un jour ton attrait pour le sol. Tu te retrouves trop régulièrement le cul par terre à mon goût.

Et une fois son amie debout, elle la serra fort dans ses bras.


- Tu m'as tellement manquée, ces derniers jours ! Entre ! Et ne fais pas attention au bazar qui hante encore ces lieux...

Pour une maniaque de l'ordre comme Rosalie, c'était étonnant d'entendre ce genre de choses...

- Je te débarrasse de ça... Ca sent drôlement bon, et ça me rappelle que je n'ai rien avalé depuis hier. Je nous déniche la théière et je nous fais du thé. Fais comme chez moi, Mily !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 76
AVATAR : Karen Gillan
CHANSON DU MOMENT : Metallica - Nothing Else Matters
AGE : 32

découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Ami(s) avec avantages
★ PROFESSION: Psychologue
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: [Rosalie] Welcome home   Lun 13 Oct - 9:27

Lorsque la porte s'était ouverte, la jeune rousse savait qu'elle avait perdu toute dignité pour quelques bonnes heures, mais loin de s'en vexer, elle semblait plutôt d'humeur à en rire. Rosalie était de retour.
Et c'était à entendre à présent le son de sa voix, à distinguer sa silhouette la surplombant qu'elle réalisa soudain combien elle lui avait manquée durant ces quelques semaines...
Une vague d'émotions confuses la submergea un instant, mais pour éviter de perdre un peu plus la face, la psychologue choisit de se raccrocher aux branches, ou plus exactement à la boutade lancée par son amie, à laquelle elle répondit sur le même ton.

- Ah, si je le savais... Je ne suis pourtant pas terre-à-terre, mais la gravité semble avoir pour moi une affection que je suis loin de lui rendre!

Sur quoi, elle gloussa légèrement, attrapant le bras que Rose lui tendait et la serrant à son tour durant l'étreinte qu'elles partagèrent. Oh oui, Rosalie lui avait manquée, et elle le réalisait à présent, car elle se rendait compte qu'elle aurait simplement voulu s'arrêter sur cette minute-là pour quelques longues années...
A présent, elle se sentait réellement chez elle.

- Tu m'as manquée aussi... avait-elle murmuré en s'efforçant de contrôler l'émotion qui menaçait de teinter sa voix, et afin de donner le change, elle rit doucement.
Du bazar? Chez toi? Serait-ce possible? Qui êtes-vous madame et qu'avez-vous fait de Rosalie Boyne!

Et dans un rire léger, elle abandonna son gâteau à son amie, la suivant à l'intérieur.

- Chocolat et noix de pécan! Si j'avais su que tu n'avais rien mangé, j'aurais apporté des sandwichs!

Pas de leçon de morale, ce n'était pas le genre de la psychologue, qui préférait agir que pontifier. Elle repasserait régulièrement porter à manger à son amie, peut-être déjeuner avec elle pour s'assurer qu'elle ne néglige pas trop sa santé...

La maison était spacieuse, et confortable de ce que la malvoyante pouvait constater. Cela correspondait à ce que Shona lui avait décrit lorsqu'elle l'avait mise en contacte avec Rose.
Emily choisit une chaise du séjour et s'installa, examinant les lieux autant que sa très faible vue le lui permettait, avec le renfort d'une paire de lunettes qu'elle tira de la poche de son manteau. L'accessoire, malgré une forte correction ne changeait pas grand chose à sa quasi-cécité, mais lui permettait de distinguer un peu mieux les formes et de saisir les détails proches.

- C'est joli... Est-ce que tu auras encore besoin d'aide pour ce qui reste? Je peux recruter Sean, il sera ravi! Il t'apprécie beaucoup...

Sean avait mit du temps à apprécier Rosalie dont il enviait un peu au départ la complicité qu'elle entretenait avec sa sœur. Mais lorsque le jeune homme avait compris à quel point la juge avait un effet bénéfique sur Emily, il avait fini par adopter à son égard estime sympathie et reconnaissance.

Néanmoins, Emily se doutait que Rosalie préférerait garder le contrôle de son installation et avait plus proposé cette aide de manière rhétorique.

- Alors? Ton installation se passe bien? Quelles sont tes premières impressions?

Emily connaissait Longside depuis longtemps, mais pour quelqu'un n'y ayant jamais vécu, l'endroit devait sembler perdu, isolé... Et intérieurement, la psychologue espérait que l'implantation de son amie se passe au mieux...

______________

Quelques grammes d'optimisme peuvent parfois tout changer...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t2003-termine-emily-a-hastings-the-girl-who-hoped http://www.what-about-now.net/t2005-i-m-waiting-for-you http://www.what-about-now.net/t2006-quelques-lignes-en-braille#59210
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 56
AVATAR : Meghan Ory

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: [Rosalie] Welcome home   Mer 22 Oct - 10:04


Rosalie rendit son étreinte à son amie, profitant de ce contact entre elles qui lui avait tant manqué. Elle avait posé le gâteau sur le bar qui séparait la cuisine du salon tout aussi immense et cherchait un couteau, pestant intérieurement sur la logique des déménageurs de poser la boite à couvert dans un placard et de les ranger à leur place temporaire. Dégainant un couteau, elle rit à la remarque d'Emily :

- Oh, je t'assure que c'est bien moi ! Mais que veux-tu que je fasse contre une bande de déménageurs qui ont la délicatesse d'un troupeau d'éléphants, et dénués de sens logique ? Je t'assure qu'ils étaient prêt à mettre mon bureau dans le dressing.

Elle leva les yeux au ciel à ce souvenir tout frais.

- Ne t'inquiète pas, je compte bien manger ce soir. Tu auras bien un restaurant chinois à me conseiller dans le coin ? A moins que cette ville ne soit dépourvu d'un bon traiteur ? Tu pourrais inviter Sean, s'il m'apprécie tant que ça maintenant.

Elle se souvenait des moments difficiles avec le frère de son amie, même si ça avait fini par s'arranger. Rosalie ne pensait pas avoir besoin de son aide, pour le moment. Le souvenir de ces déménageurs lui restait en travers de la gorge, mais peut-être pouvait-elle faire confiance à Sean. A condition qu'il ne décide pas d'accrocher mes tableaux dans les toilettes ou dans la salle de bain... Elle donna un brusque coup de couteau dans le gâteau, faisant crisser la lame contre le plat.

- Tu te rends compte que ces imbéciles ont voulu accrocher mon Delacroix dans ma salle de bain ?!

Elle, elle ne se rendait pas compte que ses deux phrases n'avaient aucune logique, mises bout à bout. Rosalie eut un léger rire, pour se détendre.

- J'ai cru qu'ils allaient me rendre chèvre ! Voilà ma première et unique impression sur eux !

Elle éclata d'un rire un peu plus amusé, retira la boule à thé de la théière, et disposa gateau, thé et tasses sur un plateau - qu'elle dénicha sous l'évier après un nouveau soupir exaspéré - et rejoignit Emily sur le canapé, s'asseyant à côté d'elle. Elle posa sa main sur la sienne.

- Ca me fait vraiment du bien de te revoir. Ca faisait trois semaines, j'ai l'impression que notre dernière rencontre date d'il y a... Un éternité ! De ce que j'en ai vu, Longside est une jolie ville, calme... Ca me fera du bien, je pense, après New York !

Même si elle risquait de retourner là-bas durant les prochaines semaines, encore, et que ça ne l'arrangeait pas vraiment. Elle haussa les épaules, certaine que ce geste passerait inapperçu auprès de son amie à la vue basse.

- Et toi, ton retour "à la maison" ? Ca a été ? Tu as trouvé du boulot, déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 76
AVATAR : Karen Gillan
CHANSON DU MOMENT : Metallica - Nothing Else Matters
AGE : 32

découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Ami(s) avec avantages
★ PROFESSION: Psychologue
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: [Rosalie] Welcome home   Dim 26 Oct - 21:51

La jeune femme ne put s'interdire un sourire amusé à l'évocation du tableau dressé par Rosalie. Son amie n'était pas connue pour aimer déléguer, alors à des personnes qui prouvaient leur absence de savoir-faire... La psychologue était néanmoins pleine de sollicitude à l'égard de son amie. Et un peu à celle des malheureux déménageurs qui n'avaient pas dû être épargnés...
Elle retint cependant un gloussement à l'évocation de la délicatesse suprême des employés et de leur discutable sens de la logique...

- Je n'ose pas imaginer leur intérieur s'ils en sont à ce point... Mais l'essentiel reste que tu aies récupéré l'ensemble de tes affaires en l'état...

L'allusion au Delacroix la fit pourtant rire sans qu'elle ne puisse se l'interdire.

- Désolée... C'est juste que ça semble tellement absurde comme idée... Ce sont bien des hommes!

Elle n'était même pas certaine qu'avec une bonne dose d'alcool dans le sang, Sean aurait été en faire autant...

- Pour en revenir au restaurant chinois, il y en a un ou deux que je pourrais chaudement te recommander, mais si tu le permets, je voudrais t'y inviter ce soir pour fêter ton arrivée! C'est un peu idiot à dire, mais j'ai l'impression que ça fait des mois qu'on s'est quittées et j'ai envie de marquer le coup...

Et tandis qu'elle parlait, son doigt dessinait de petits cercles sur le grain du canapé. Montrer ses émotions, certaines émotions en particulier ne la mettait pas toujours à l'aise. Elle chercha donc le premier dérivatif qui lui tomba sous la main, et son esprit s'accrocha rapidement sur le sujet de Sean.

- Je crois qu'il sera ravi, mais je lui laisserai répondre à l'invitation par lui-même.

Rosalie revint dans la pièce, et machinalement, la jeune femme sourit, tournant vers son amie un visage radieux. La main de Rose vint trouver la sienne, geste auquel elle répondit d'une douce pression, accompagnée d'un sourire.

- Deux semaines... Es-tu sûre que ce n'était pas plutôt deux mois? Mais qu'importe, à présent que tu es là, tu peux compter sur moi pour te faire découvrir le tout-Longside! Les endroits branchés, les quartiers pittoresques, tout ce que tu voudras!

Et en dépit de sa vue déficiente, elle connaissait la ville comme sa poche et se sentait prête à jouer les guides avec le plus grand plaisir.

- Oh, le retour s'est bien passé, et c'est assez drôle de revenir ici après plus de dix ans... Rien n'a vraiment changé, et pourtant, rien n'est tout à fait pareil... C'est difficile à expliquer.
Mais je crois que je me sens vraiment chez moi à présent que j'ai retrouvé ma meilleure amie à embêter!


Une déclaration toute en légèreté qui reflétait pourtant quelque chose de réel. Aucun endroit n'aurait semblé complet à Emily sans la présence de Rosalie...

- Le boulot redémarre tout doucement, j'ai pu trouver un cabinet pour me lancer à mon compte, et j'ai reçu mon premier dossier il y a quelques jours, un autre événement à fêter... Ah, et je vais finir par avoir un chien!

Cela faisait quelques années qu'Emily était inscrite sur liste d'attente pour un chien d'assistance quotidienne, et cette petite révolution achevait de la mettre en joie.
Un petit bonheur tout simple qu'elle était heureuse de partager avec Rosalie.

______________

Quelques grammes d'optimisme peuvent parfois tout changer...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t2003-termine-emily-a-hastings-the-girl-who-hoped http://www.what-about-now.net/t2005-i-m-waiting-for-you http://www.what-about-now.net/t2006-quelques-lignes-en-braille#59210
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 56
AVATAR : Meghan Ory

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: [Rosalie] Welcome home   Mar 28 Oct - 16:46


Rosalie avait levé les yeux plus d'une fois, et encore soupiré tandis que son amie était hilare face à ses déboires avec les déménageurs. Vraiment ! Comment peut-on imaginer mettre un superbe tableau comme celui-ci dans une salle de bain, comme un vulgaire poster bas de gamme acheté au marché ?! Comme l'avait dit Emily, "c'étaient bien des hommes" pour penser ça ! Une chose était sûre : si elle devait déménager à nouveau un jour, ou aider quelqu'un à déménager, elle ne ferait jamais plus appel à cette société... Tout juste si elle n'avait pas envie de leur flanquer un procès au derrière ! Cependant, Rosalie avait bien conscience qu'une fois sa colère retombée, ceci lui paraitrait un poil exagéré. Alors elle préférait se donner quelques jours pour y réfléchir à tête plus ou moins reposée.

En tout cas, sa colère intérieure fut rapidement dissipée quand Emily traduisit une pensée qui la taraudait elle aussi : à présent qu'elle se trouvait au même endroit que sa meilleure amie, elle se sentait vraiment bien. Même si à la base, elle avait déménagé pour se rapprocher de son frère et tenter de reconstruire quelque chose avec Eugène, l'absence d'Emily aurait été trop pesante pour qu'elle se sente vraiment chez elle quelque part. Sa main se resserra un peu plus sur celle de sa meilleure amie, et Rosalie retrouva le sourire.

- Contente que tu te sentes bien malgré les années passées. Je t'avoue que même si je suis heureuse qu'Eugène m'ait donné une nouvelle chance de construire quelque chose avec lui, je me serai sentie... Seule, ou quelque chose comme ça, si tu n'avais pas été là.

Mais jamais Rosalie n'aurait osé demandé à Emily de la suivre. Elle, elle avait tout plaqué avec un objectif précis en tête. Elle n'aurait jamais pu demander à sa meilleure amie de faire de même pour quelqu'un qu'elle n'avait encore jamais rencontré. Peut-être qu'une fois la tension dissipée entre Eugène et elle, Oz la présenterait à son frère. Pour le moment, il y avait trop de non dit ou de zones d'ombres, d'imagination débordante et mauvaise, à dissiper pour qu'une telle rencontre ne soit prise de travers. Comme elle s'en voulait de penser ainsi ! Elle avait l'impression de ne plus connaître son frère, et cela la chagrinait terriblement. Mais si elle avait déménagé à Longside Creek, c'était bien pour pallier à cela. Et avec le soutien tout proche d'Emily, ce serait bien plus facile.

Tandis que son amie était inconsciente de toutes ses pensées, Rosalie serra une dernière fois sa main, avant de les servir en thé et en gâteau.

- Je suis contente que tu aies trouvé du travail aussi rapidement... Mais surtout, le chien !! Enfin !! Depuis le temps qu'on l'attendait, celui-là... Tu as déjà des photos à montrer à tes amis ? Un nom ? J'ai hâte de le voir arriver !! Même si tu connais bien la ville, et que tu te débrouilles très bien, ce compagnon va grandement te faciliter la vie !

Elle laissa à Emily le temps de répondre, dévorant sa part de gâteau sans gêne. Puis elle but quelques gorgées de thé avant de reprendre la parole :

- Ton gâteau est vraiment délicieux ! Que de bonnes nouvelles, en tout cas ! De mon côté, ça va être un peu compliqué, niveau boulot... Je vais devoir aller jusqu'à Charleston travailler, et je ne suis même pas sûre qu'ils aient vraiment envie qu'une nouvelle juge ne débarque. Sans compter qu'il me reste encore quelques affaires sensibles qu'il faudra que je retourne juger à NYC. Ces prochaines semaines vont être riche en voyages, ce qui n'arrange pas tout à fait mes affaires, mais je ferai avec. Tant que je sais que tu es là à m'attendre avec Médor, et qu'Eugène me laisse une chance de renouer... Tout ira bien !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 76
AVATAR : Karen Gillan
CHANSON DU MOMENT : Metallica - Nothing Else Matters
AGE : 32

découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Ami(s) avec avantages
★ PROFESSION: Psychologue
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: [Rosalie] Welcome home   Mer 29 Oct - 9:15

Elle souriait, mais moins à cause des péripéties du déménagement que de plaisir de se trouver aux côtés de Rosalie. Tout lui semblait si... parfait à cette minute!
Son seul regret était toujours le même dans ce genre d'instant: elle aurait aimé pouvoir voir clairement les traits de Rose. Cela ne lui avait pourtant que rarement manqué avec d'autres personnes...
Et il y avait d'autant moins de chances que cela arrive un jour que sa vue ne faisait que baisser avec les années et qu'elle savait la cécité complète la guetter tôt ou tard, raison pour laquelle son dossier d'assistance n'était pas en bas de la pile des demandes. Il fallait qu'elle s'habitue à cette idée.

Avec un sourire un peu doux-amer, elle tendit sa main libre vers la joue de Rosalie, pour redessiner les traits de son visage, avant de sourire plus franchement.

- Le bonheur te va bien. Je suis contente que tu aies pu renouer un lien, même frêle avec ton frère. Garde espoir, s'il t'a permis d'entrer à nouveau dans sa vie, c'est qu'il veut lui aussi retrouver sa sœur. Tout se passera bien, tu verras. J'en suis convaincue.

Et avec un léger gloussement, sa paume passa du visage de Rose à leurs mains jointes.

- Et puis je suis là de toutes façons, il va bien falloir t'y faire parce que je ne compte pas m'en aller et te laisser en plan de sitôt!

Leurs mains se quittèrent lorsque Rosalie servit le thé et Emily l'écouta commenter l'arrivée de son chien en récupérant la tasse qu'elle lui tendait.

- Oui, j'ai déjà quelques informations: c'est une jeune chienne de trois mois pour l'instant, elle s'appelle Joy. Attends...

Glissant une main dans sa poche, elle en retira la photographie tirée sur papier d'un chiot noir à l’œil vif.

- Je devrais la recevoir d'ici huit mois en principe... Et oui, elle va me changer la vie! Fini les chutes intempestives à cause d'obstacles trop bas, adieu les bleus si sexy aux mollets, ouh, je sens que ça va me manquer!

Elle rit de bon cœur. C'était si bon de pouvoir parler tranquillement avec Rose! Portant sa tasse à ses lèvres, elle écouta son amie lui présenter sa situation. Effectivement, il n'y avait pas de tribunal à Longside, ce qui ne facilitait pas le travail d'un juge... Mais Rosalie avait l'air d'humeur à affronter le monde entier et ses propos la touchèrent.
Reposant sa tasse, elle tapota la main de son amie.

-... Et si je peux t'aider d'une quelconque manière, tu sais que tu n'as qu'à demander!

______________

Quelques grammes d'optimisme peuvent parfois tout changer...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t2003-termine-emily-a-hastings-the-girl-who-hoped http://www.what-about-now.net/t2005-i-m-waiting-for-you http://www.what-about-now.net/t2006-quelques-lignes-en-braille#59210
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 56
AVATAR : Meghan Ory

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: [Rosalie] Welcome home   Mar 25 Nov - 13:16


Rosalie tendit le visage quand elle vit la main d'Emily monter vers elle. Elle n'oubliait pas la cécité de son amie, jamais. Mais parfois, elle oubliait qu'Emily avait besoin de toucher pour redessiner dans son esprit les traits de certaines personnes. Et puis, ce n'est pas comme si ce genre de geste était ambigu, entre elles. Enfin, ça ne devait pas l'être en tout cas... Rosalie devait parfois retenir ses lèvres de déposer un baiser au creux de la main qui la caressait. Par contre, son sourire était sincère ; autant parce qu'elle renouait avec son frère que parce qu'elle était heureuse de la présence de sa meilleure amie. Elle haussa cependant les épaules, encore indécise quant à sa relation avec Eugène : oh oui, elle voulait vraiment renouer des liens avec lui ! Mais elle craignait toujours un peu que de son côté, il ne change brusquement d'avis.

Mais cette crainte, elle préférait la garder pour elle. D'ailleurs, pour chasser son malaise, Rosalie prit sa tasse de thé et en but une longue gorgée, avant de sourire avec Emily.

- Oh mais tu sais, ce n'est pas parce que je t'ai abandonnée une fois il y a quelques jours que j'ai l'intention de recommencer. Je crois qu'ici, je trouverai le calme auquel j'aspirai sans m'en rendre compte. Et puis ça va me permettre de vivre autrement, autre chose...

La vie à New York avait toujours été pesante. Oz avait toujours cette boule au ventre de croiser Hayden, de se retrouver à juger un procès où il serait présent, et c'est peut-être pour ça qu'elle avait autant aimé son boulot de bureau, et qu'elle avait aimé, de moins en moins, se retrouver à juger dans une salle d'audience. Un léger mouvement de tête, et une nouvelle gorgée de thé, suffisent à chasser ce nouveau malaise de sa gorge. Parfois, elle en viendrait presque à bénir la presque cécité de son amie !

Rosalie repose sa tasse pour prendre la photo que lui tend Emily, et elle se laisse attendrir par la petite boule de poils noire :

- Ho ! Comme elle est adorable ! Mais je ne comprends pas comment tu vas pouvoir te passer de tes chutes et de tes bleus : je croyais que tu vivais une folle histoire d'amour avec la gravité et le sol ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 76
AVATAR : Karen Gillan
CHANSON DU MOMENT : Metallica - Nothing Else Matters
AGE : 32

découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Ami(s) avec avantages
★ PROFESSION: Psychologue
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: [Rosalie] Welcome home   Mer 3 Déc - 15:56

A défaut d'être capable de lever les yeux au ciel assez correctement pour être prise au sérieux, Emily s'offrit une moue amusée à la réflexion de Rosalie.

- "Abandonnée", comme tu y vas! Ce n'est pas comme si nous ne devions pas nous retrouver quelques jours plus tard... Ni comme si c'était aussi facile de se débarrasser de moi!

Elle gloussa avec un petit froncement de nez.

- Mais c'est agréable de te retrouver, j'ai l'impression qu'on s'est quittées il y a une éternité! Et Longside n'aurait pas été tout à fait "chez moi" sans toi...

Réalisant qu'il y avait dans cette phrase un sens un peu plus chargé que ce qu'elle aurait voulu laisser comprendre, elle sauta rapidement au sujet suivant. Oh, elle était sincère dans ses propos, et cela représentait bien une part du problème... Avec un petit raclement de gorge, elle reporta son attention sur la photo qu'elle avait confiée à son amie.

- J'ai déjà rencontré Joy dans sa famille d'accueil, elle est adorable! Mais ça me pose un cas de conscience, tu sais que les chiens-guides ne sont confiés aux malvoyants que pour quelques années... Je ne peux pas m'empêcher de me demander si je pourrais la laisser partir le jour où elle sera réformée... En deux heures avec elle, je suis déjà sous le charme!

Avec un léger rire, elle haussa les épaules.

- Ça va te manquer de ne plus me ramasser le derrière sur le sol je paris! Eh oui, les bleus et moi c'est toute une histoire, mais nos chemins ayant évolué en parallèle, il faudra que j'apprenne à vivre sans... Vas savoir si je ne me prendrai pas d'affection pour une vie sans heurts!

Reprenant quelques gorgées de thé, elle soupira légèrement. Elle avait tant de choses à dire à Rose! Il lui semblait que leur dernière conversation de ce genre remontait à des années -alors qu'elles ne s'étaient quittées que quelques jours- et il lui était difficile de mettre de l'ordre dans toutes ses idées.

- Au fait, mon père et Gracie ont tenus à organiser un repas de bienvenue pour mon retour à Longside, et vu que tu t'installe aussi, je crois que tu seras un peu une des reines de la soirée...

La nouvelle lâchée, Emily se concentra sur le contenu de sa tasse, jaugeant la réaction de son amie à cette nouvelle. Rosalie ne connaissait pas forcément bien James et sa nouvelle épouse, mais ce dernier lui était très reconnaissant d'avoir "encouragée" sa fille aînée à revenir chez elle en s'installant en ville. Les relations entre Emily et sa famille avaient beau être cordiales, hormis Sean, la psychologue ne fréquentait assidûment que sa demi-sœur, Lizzie.
Et ce manque de liens n'avait généré que quelques brèves rencontres avec Rosalie.
Emily se mordilla légèrement la lèvre inférieure, un peu nerveuse à l'idée que Rose ne décline. L'idée d'affronter le côté paternel de la famille l'effrayait un peu, et elle espérait sincèrement que Rose la sauverait du flot de questions embarrassantes que les siens ne manqueraient pas de lui poser s'ils la trouvait seule.

Après quelques secondes, elle murmura avec une expression de chien battu

-... s'il te plaît?

Elle hésitait à inviter Eugène pour soutenir son amie dans l'intention de rétablir le lien, mais attendait déjà sa réponse pour formuler cette seconde invitation.

______________

Quelques grammes d'optimisme peuvent parfois tout changer...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t2003-termine-emily-a-hastings-the-girl-who-hoped http://www.what-about-now.net/t2005-i-m-waiting-for-you http://www.what-about-now.net/t2006-quelques-lignes-en-braille#59210
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 56
AVATAR : Meghan Ory

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: [Rosalie] Welcome home   Dim 8 Fév - 17:33


Rosalie se sentit presque soulagée qu'Emily ne s'attarde pas sur sa phrase à double sens. C'était toujours difficile d'être en sa présence : il n'y avait normalement aucune ambiguité entre elles deux, et pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de toujours voir des sens cachés à certaines de ses paroles. S'en rendait-elle seulement compte ? Une fois de plus, Oz béni la cécité de son amie, pour qu'elle ne lise pas sur son visage tout ce à quoi elle pouvait penser. Un comble pour une juge qui devait faire attention à ce genre de chose !

Mais le sujet de Joy semblait les passionner toutes les deux. Emily en parlait déjà avec passion, et une certaine réserve malgré tout... Mais toujours avec le sourire et le mot pour rire. Rosalie sourit :

- Ne te préoccupe pas de ce qui se passera dans quelques années : tu as le temps avant que ça n'arrive ! Déjà que ça va te sembler une éternité, avant qu'elle n'arrive ici !

Il y eut quelques secondes de silence, durant lesquelles elle burent chacune leur thé. Emily voulait dire quelque chose, mais n'avait pas l'air de savoir par quel bout prendre la nouvelle. Et quelle nouvelle ! Une fois de plus, Rosalie y vit un sens caché à cette demande - lui présenter sa famille... - et en ressentit un certain malaise. C'était quelque chose qu'elle-même ne ferait jamais - pas question de retourner en Angleterre et de revoir les Boynes... Un peu gênée, elle se gratta la nuque, puis le dos de la main qui tenait encore sa tasse. Le "s'il te plaît" que son amie finit par lâcher, comme une pauvre et misérable créature, l'acheva, et la jeune femme soupira.

- Ca va, ça va. Je ne vais pas te laisser les affronter seule, va. J'espère qu'on mange bien chez eux ! Et ce sera à charge de revenche : je compte sur toi pour m'accompagner quand il faudra que je voie Eugène dans un lieu public.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: [Rosalie] Welcome home   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Rosalie] Welcome home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT ABOUT NOW ™ :: Quartiers Résidentiels :: Seymour Street-