AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 (riven&lennon) little talk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 91
AVATAR : shenae grimes
AGE : vingt-deux ans
CREDIT : avatar ~ gentle heart




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: étudiante en littérature, bibliothécaire à mi-temps.
★ RELATIONS:
MessageSujet: (riven&lennon) little talk   Lun 25 Aoû - 17:16


La fatigue l'envahie peu à peu alors que la journée arrive à sa fin. Les derniers rats de bibliothèque quitte leur place pour rejoindre la sortie. « au revoir, à bientôt. » dit-elle lorsqu'elle croise quelqu'un entre les rayons. Lennon aime son travail, elle se sent ainsi indépendante. Elle s'y plait et peut assouvir son amour pour la littérature. Une passion qu'elle découvre chaque jour un peu plus, au fil de ses lectures, au fil des cours qu'elle peut suivre à Charleston. Elle préfère la littérature française, le bonheur de la lecture dans la langue de Paris, ville qu'elle admire de loin, qu'elle chérit sans y avoir jamais mis les pieds une seule fois. Elle aime ce pays, sa culture. Elle aime ce qu'elle en entend, elle aimerait le voir, y vivre. Elle a trouvé ses marques ici, dans cette bibliothèque. Elle trouve toujours son bonheur, lorsqu'elle même recherche un livre. Un livre qu'elle ne possède pas encore dans sa collection impressionnante de romans, nouvelles et autres contes. La lecture est sans doute l'activité la plus recommandée avec sa maladie. Parmi toutes celles qu'elle peut pratiquer, il est vrai qu'elle reste la plus calme. Loin de l'équitation, du tir à l'arc ou du jogging, loin des sorties qu'elle peut faire entre amis.

La bibliothèque est vide à présent. Les portes ne sont plus qu'ouvertes aux employés. Elle est encore là, poussant encore son chariot pour ranger les livres revenus dans la journée. Il n'y en a qu'une dizaine, des livres pour enfants, des romans, des bandes dessinées. A ses yeux, chacun de ses livre possède sa propre histoire, sa propre vie, son propre destin. Lennon a toujours vu les livres comme ayant des âmes. S'ils sont blessés, ils le montrent en s'abîmant plus vite, s'ils font pleurer, les pages se gondolent, les lettres s'effacent. S'ils plaisent, ils en restent souvent sans marque, comme si personne ne l'avait lu, pour ainsi dire. Elle n'en dit rien, de peur de passer pour une folle. Ce qu'elle est sans doute, par ailleurs. Sa collègue est assise derrière son bureau, recensant les livres qui vont être intégrés à la bibliothèque dans peu de temps, ce soir ou dans la matinée du lendemain. Elle la regarde, un livre à la main. Un livre dont elle ne connaissait pas l'emplacement. Riven est la dernière à avoir rejoint les bancs de la bibliothèque mais contrairement à elle, elle y travaille à temps pleins. Elle ravale sa fierté, toujours présente même dans ce genre de situation. « excuse-moi, tu ne saurais pas où ce livre irait ? » Elle tient entre les mains, un vieil ouvrage, abîmé sur la couverture, les pages sont jaunies par le temps, un peu de poussière semble incrustée sur le dessus. Elle regarde sa collègue, c'est le dernier livre qu'il lui reste à remettre à sa place avant de pouvoir quitter son travail. L'ultime, après avoir passé près d'une heure à ranger les livres rapportés dans la journée ou laissés à l'abandon sur les tables et autres bureaux. Quelque chose semble vouloir la distraire, une légère vibration venant de la poche intérieur de ta veste noire. Une alarme qu'elle connait bien à présent, installée par sa mère trop protectrice pour que Lennon n'oublie jamais ses médicaments. Les médicaments qui finalement la maintiennent en vie, lui permettent de vivre plutôt bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 2242
AVATAR : Emily VanCamp
CHANSON DU MOMENT : ►Lecture
Plumb - Cut ♥️
AGE : elle a vingt-huit ans
AUTRES COMPTES : micahel-ana + poppy-ann + dylan
CREDIT : avatar par hersunshine

(c) fuckyeah-revenge | tumblr


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: bibliothécaire écrivaine et artiste à ses heures perdues
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: (riven&lennon) little talk   Dim 7 Sep - 18:37




little talk
feat lennon & riven-ahri

Les livres. Une passion. Je crois qu’il fallait être passionné de livres pour travailler au milieu d’eux à longueur de journée. J’adorais mon travail. Je n’avais pas l’impression que ça en était un. Ranger des livres, renseigner les lecteurs. Quand j’étais libre, je lisais ou essayais d’écrire. Je pensais à tout sauf à mon passé. Alors, quand le soir venait, je n’avais pas envie de partir. Je restais jusqu’à ce qu’il n’y ait personne. Je restais jusqu’à ce que je sois obligée rentrer. Rentrer pour me retrouver seule. New-York me manquait. Ce n’était jamais calme là-bas. Jamais le temps de penser à autre chose, de se retrouver seule avec ses démons. Longside Creek était bien différente. Je ne regrettais pas d’être venue. J’avais besoin de partir de New-York. Je le devais. Je devais m’habituer à me retrouver seule avec mes démons. En attendant, je préférais rentrer le plus tard possible dans mon appartement. « Au revoir. » La dernière personne partie, j’allais fermer les portes de l’entrée principale. La bibliothèque était fermée aux fervents lecteurs. Ouverte seulement pour nous, les employés. Je retournais au bureau principal, j’avais des enregistrements à effectuer. C’était tellement simple avec un ordinateur. Je me demandais comment ils faisaient à l’époque. Aujourd’hui, tout était plus simple. Ces livres pourraient alors être rangés à leur place, le lendemain, sans doute. « Excuse-moi, tu ne saurais pas où ce livre irait ? » Je relevais la tête vers la jeune femme. Lennon. D’après ce que j’avais compris et retenu surtout, elle était une étudiante qui travaillait ici de temps en temps. Je n’avais pas beaucoup parlé avec elle pour l’instant. Nous avions l’air si… Différentes. Cependant, ce n’était pas un mal. Elle avait l’air sympathique, quelques peu fragile si l’on faisait attention à elle, à ses gestes, à ses paroles. Je souriais, comme pour la mettre en confiance. Je pris le livre qu’elle me tendait. Un vieux livre, abîmé, les pages jaunies. Ce livre avait été lu et relu. « Je vais regarder ça. » Le titre était presque illisible. Heureusement qu’il y avait un code sur tous les livres. Code collé grâce à une étiquette. Je l’entrais dans l’ordinateur quand le portable de Lennon se mit à vibrer. « Si tu dois y aller, vas-y. Y a pas de problème, je vais le ranger. » J’avais dit cela en indiquant le livre qu’elle m’avait donné. Je ne savais pas qui l’appelait. Et je m’en fichais, c’était sa vie privée. Mais je comprenais qu’elle avait autre chose à faire. Elle était une jeune étudiante, elle devait avoir d’autres préoccupations. Je me souvenais de ma période étudiante. C’était à ce moment que j’avais rencontré Caleigh. Elle était rapidement devenue ma meilleure amie. Nous sortions souvent toutes les deux. Nous nous amusions. Nous étions insouciantes. J’étais loin de mon père, loin de ses coups, loin de sa colère et de sa haine. Loin de ma mère aussi, mais il ne levait jamais la main sur elle. Jusqu’à cette fois, où il a décidé de le faire pour la première fois. Et pour la dernière, d’ailleurs. Cette époque était belle. Cette époque me manquait. L’époque où j’avais l’impression que toute ma vie m’appartenait. L’époque où tout était devant moi. Où mes démons n’étaient qu’invisibles. C’était bien loin maintenant.



© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1817-je-voudrais-un-bonhomme-de-neige http://www.what-about-now.net/t1865-riven-ahri-zyra-rhodes-i-need-your-love
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 91
AVATAR : shenae grimes
AGE : vingt-deux ans
CREDIT : avatar ~ gentle heart




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: étudiante en littérature, bibliothécaire à mi-temps.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: (riven&lennon) little talk   Lun 15 Sep - 14:23


Lorsqu'elle entre dans la bibliothèque, elle se sent couper du monde, comme dans un univers parallèle. Un univers où elle oublie sa maladie le temps d'un instant. Habituellement, elle part avant que l'alarme de son médicament sonne. Habituellement, elle finit de travailler plus tôt. Aujourd'hui, c'est différent. Elle fait la fermeture, elle aide ses collègues aux derniers rangements. Finalement, elle aime bien rester tard, cet endroit lui plait tellement. Son amour pour les livres est une chose dont elle ne peut se passer, qu'elle ne peut laisser tomber, peut-être qu'elle garde espoir en lisant, en découvrant une beauté nouvelle à travers les pages des romans. Cette alarme, faisant vibrer son téléphone, vient de la ramener à la réalité. Brutalement. Une sorte d'électrochoc qu'elle n'aime jamais entendre. Chaque soir c'est la même chose, elle associe ce bruit à une torture. Sa maladie en est une. « ce n'est pas un appel. ni un sms, d'ailleurs. » Elle a un faible sourire. Doit-elle lui dire que cette alarme n'est qu'un rappel de plus, imposé par sa mère, pour ne pas qu'elle oublie ses médicaments, pour ne pas qu'elle oublie sa maladie ? Jamais elle n'en parle, surtout pas à des inconnus. Le sujet ne vient jamais d'elle mais des autres. Comme si chaque personne au courant se tuent à vouloir lui remettre en mémoire ce qu'elle subit au quotidien. Son cœur, organe sans lequel aucun être humain ne pourrait vivre, est dans un état indescriptible, sans doute. Il l'empêche de vivre, de profiter. D'avoir la vie normale dont elle rêve. Elle se refuse beaucoup de plaisir, elle refuse d'être heureuse, de vivre une histoire d'amour, de voyager par crainte de faire souffrir. Riven-Ahri, bien qu'elle ne lui ait jamais réellement parlé, semble gentille. Mais à moins qu'elle ne lui demande réellement pourquoi son téléphone vibre incessamment dans sa poche, elle ne dira rien de plus. Elle se contentera de l'éteindre. « je vais donc aller le ranger, où va-t-il ? » Elle ne veut pas passer pour une jeune femme qui n'a d'intérêts que pour sa personne, ses sorties, ses amis. Elle a choisi de venir travailler ici pour prouver qu'elle aussi, elle peut se rendre au travail et tenir jusqu'à la fin. Elle veut se prouver à elle-même qu'elle n'est pas du genre à abandonner rapidement. « je suis désolée, j'aurais dû penser à l'éteindre en arrivant. » Elle ne l'éteint jamais et en se faisant embaucher ici, elle avait précisé qu'elle avait constamment besoin de son biper et de son téléphone. Son biper peut sonner à tout moment pour lui offrir une greffe. Son téléphone lui rappele de prendre ses médicaments et permet au médecin de pouvoir la joindre dès qu'il en a besoin. « je peux rester pour t'aider après si tu veux, personne ne m'attend. » Elle marque une courte pause, lui souriant légèrement. « à deux, on ira plus vite je pense. » Elle sait que Riven-Ahri est aussi une fervente lectrice, qu'elle aime le monde de la bibliothèque. C'est sans doute ce qui peut les rapprocher. Peut-être pourraient-elles parler littérature, livres qu'elles ont lu récemment. Lennon peut en avaler plusieurs en une semaine, ses études l'aidant bien à devoir lire beaucoup et rapidement. Un jour, elle espère pouvoir écrire un livre sur cet amour ou du moins, elle espère pouvoir l'enseigner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 2242
AVATAR : Emily VanCamp
CHANSON DU MOMENT : ►Lecture
Plumb - Cut ♥️
AGE : elle a vingt-huit ans
AUTRES COMPTES : micahel-ana + poppy-ann + dylan
CREDIT : avatar par hersunshine

(c) fuckyeah-revenge | tumblr


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: bibliothécaire écrivaine et artiste à ses heures perdues
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: (riven&lennon) little talk   Jeu 25 Sep - 20:18




little talk
feat lennon & riven-ahri



J’avais vingt-huit ans. Et, à l’heure actuelle, ma seule passion était mon travail. À dire vrai, ce n’était pas simplement un travail. Ce n’était pas simplement une passion. C’était presque tout ce qu’il me restait. Rester bien après l’heure de fermeture de la bibliothèque ne me dérangeait pas. Bien au contraire. Je le faisais souvent exprès. Quand je savais que ma soirée se résumerait à voir mon appartement, à y être seule, à regarder des films, ou parfois juste à pleurer parce qu’un seul petit truc me rappellerait ma vie d’avant. Lennon restait souvent tard aussi lorsqu’elle travaillait. J’étais la dernière arrivée, pourtant, j’avais l’impression qu’elle se donnait un point d’honneur à me traiter comme si j’étais à un rang supérieur au sien. Ce qui n’était pas du tout le cas. J’essayais de ne rien montrer face à elle. Juste être moi. Lorsque son téléphone sonna, je me souvenais qu’elle n’était qu’une étudiante et qu’elle avait sans doute quelque chose de prévu. « Ce n’est pas un appel, ni un sms d’ailleurs. » Je hochais la tête. « Oh, d’accord. » Je ne savais pas si je devais lui demander pourquoi une alarme était programmée sur son téléphone. Seulement, je détestais la curiosité mal placée. Je n’aimais pas lorsque les gens voulaient trop en savoir sur moi. Et je partais du principe que je n’avais pas non plus à être trop curieuse. « Je vais donc aller le ranger, où va-t-il ? » Je lui indiquais l’allée un peu plus loin sur la droite. « Littérature historique. » Je lui fis un léger sourire. Moi qui étais généralement sociable, je me retrouvais presque silencieuse. Je ne savais pas trop l’expliquer. Toute ma journée avait été ainsi. Silencieuse. J’avais simplement l’impression de m’enfoncer petit à petit dans ma peine. Sans réussir à l’arrêter. « Je suis désolée, j’aurais dû penser à l’éteindre en arrivant. » Je haussais légèrement les épaules, tout en souriant toujours. « T’inquiètes pas, c’est pas grave. En plus, y a plus que nous ici. » Et c’était la simple vérité. Personne n’avait pu être dérangé par cette sonnerie. Tout simplement parce que, mis à part elle, il n’y avait que moi et que ça ne m’avait pas dérangée. J’avais simplement cru que quelqu’un l’attendait quelque part. « Je peux rester pour t’aider après si tu veux, personne ne m’attend. » Elle avait marqué une courte pause et avait ajouté autre chose avant que je ne puisse répondre. « À deux, on ira plus vite je pense. » Je souris à nouveau et acquiesçai d’un signe de tête. « D’accord, ça me va. » Je la regardais partir ranger le bouquin avant qu’elle revienne. Il y avait deux ordinateurs, alors, effectivement cela permettrait d’aller plus rapidement. Ce qui me permettrait de rentrer plus rapidement. Je ne devais pas penser à ça. Je devais me vider la tête. Me concentrer sur tous ces livres à enregistrer et étiqueter. « Comment ça se fait qu’une étudiante aussi jolie que toi n’ait rien à faire un soir ? » Je me souvenais qu’à l’époque de l’université, je sortais beaucoup. Je travaillais aussi beaucoup, il ne fallait pas croire que j’étais le genre d’étudiantes blondes superficielles et stupides. Je travaillais et je savais aussi m’amuser. C’était surtout dû au fait que je n’avais jamais eu besoin de beaucoup dormir pour être en forme. Ça me permettait de sortir et de travailler correctement le même soir.



© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1817-je-voudrais-un-bonhomme-de-neige http://www.what-about-now.net/t1865-riven-ahri-zyra-rhodes-i-need-your-love
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 91
AVATAR : shenae grimes
AGE : vingt-deux ans
CREDIT : avatar ~ gentle heart




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: étudiante en littérature, bibliothécaire à mi-temps.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: (riven&lennon) little talk   Mer 8 Oct - 19:50


L'alarme discrètement reportée dans une heure, Lennon peut se concentrer sur ce qu'il lui reste à faire avant de regagner son appartement. Son travail, elle l'apprécie. Elle le voit comme un passe-temps plus que comme un moyen de financer ses études et une partie de sa vie. Une partie car ses parents s'occupent des soins médicaux, des médicaments, de trop de choses à son gout. Elle attend de savoir où va le livre. La réponse semble toute établie. « merci. » dit-elle seulement alors que Riven l'envoie dans le rayon de la littérature historique. Elle aurait pu s'en douter, d'un simple regard. Le livre a tout d'historique, tout d'ancien, des pages jusqu'à sa couverture. Un chef d'oeuvre pour quiconque se passionne pour les vieux ouvrages. Après des excuses, Riven semble ne pas lui en vouloir prétextant une bibliothèque vide. Les lieux ont été désertés il y a peu. Le silence règne. Seul le ronronnement des ordinateurs vient troubler le calme. Elle a rangé le livre, non sans observer les ouvrages voisins. Des livres fascinants qu'elle prendrait plaisir à lire, à décrypter. Elle n'en a pourtant jamais eu le temps, ni le courage d'ailleurs. Il lui faudrait sans doute des jours entiers, des mois peut-être pour arriver à comprendre ces vieux livres. Des reliques à ses yeux, précieux et délicats. Elle fini par retrouver Riven, s'installant à l'ordinateur à côté du sien. Plusieurs livres attendent d'être enregistrés et étiquetés.

Elle sourit à la remarque de sa collègue. Il est vrai que Lennon pourrait profiter de sa jeunesse, s'offrir les joies de la liberté étudiante, loin de la surveillance parentale. Malheureusement, Lennon restait dans l'entre d'eux. Ses parents surveillent le moindre de ses gestes, ou presque. Ils la contrôlent, gèrent sa vie. Simplement par inquiétude, une inquiétude étouffante. Malsaine. Terrible à son âge. Lennon ne se sent pas adulte malgré toutes ses tentatives pour être autonome. « je ne sors que très rarement. » Pour ainsi dire jamais. Lennon est loin d'être solitaire, au contraire, la solitude est une crainte effroyable. Se retrouver seule est la dernière chose dont elle a envie. Et pourtant, elle l'est souvent. Par sa faute, principalement. Elle refuse les nouveaux amis, elle rejette les propositions, même les plus alléchantes. Elle refuse de s'impliquer émotionnellement, préférant ne sortir qu'avec ses plus amis, aujourd'hui en étude ou dans la vie active. Elle doit trouver une explication, simple qui n'en dise rien sur sa maladie. Elle ne veut pas voir de compassion dans les yeux de Riven. A vingt-deux ans, être condamnée à mourir, ça change le regard des autres. « je suis ... » Comment peut-elle expliquer sa condition sans le dire ? Mission horrible. « disons que je n'ai pas beaucoup d'entourage, par choix. j'évite les déceptions. je sors que lorsque mes amis me rendent visite. rarement donc. » Elle ne veut pas passer pour une associable, pour quelqu'un qui refuse d'être émotionnellement impliqué dans de quelconques relations. Pourtant, c'est ce qui se rapprocherait plus de sa condition actuelle. « j'ai une vie un peu ... compliqué. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 2242
AVATAR : Emily VanCamp
CHANSON DU MOMENT : ►Lecture
Plumb - Cut ♥️
AGE : elle a vingt-huit ans
AUTRES COMPTES : micahel-ana + poppy-ann + dylan
CREDIT : avatar par hersunshine

(c) fuckyeah-revenge | tumblr


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: bibliothécaire écrivaine et artiste à ses heures perdues
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: (riven&lennon) little talk   Dim 9 Nov - 18:37




little talk
feat lennon & riven-ahri



« Merci. » J’avais naturellement souri. Lennon me paraissait être une jeune femme douce et gentille. Nous avions peu discuté ensemble. Souvent, les paroles que l’on échangeait concernaient la bibliothèque. Où se rangeait tel bouquin, comment renseigner tel lecteur ? Ce genre de choses. Je trouvais cela dommage. Seulement, c’était sans doute dû au fait qu’elle n’était là qu’à temps partiel, contrairement à moi. Pourtant, elle y travaillait depuis plus longtemps que moi, alors je n’avais pas l’impression d’être au-dessus d’elle dans la hiérarchie. Pour moi, nous étions d’égale à égale. C’était d’ailleurs la meilleure solution. Selon moi. Dans une bibliothèque, il n’y avait pas de hiérarchie. Les gens qui travaillaient dans cet endroit le faisaient par amour des livres. C’était ce qui nous rapprochait. Peu importait que l’on n’ait pas énormément parlé, il y avait tout de même ce lien entre nous. Je me rendis compte que je l’avais suivie du regard. J’inspirais légèrement, et reposais mes yeux sur l’ordinateur. Il me restait encore une pile de livres à enregistrer. Aussitôt le livre rangé, Lennon revint pour s’asseoir devant l’ordinateur placé à ma gauche. Il était temps de faire plus amples connaissances avec ma collègue. Du coin de l’œil, je l’avais vu sourire à ma remarque. « Je ne sors que très rarement. » J’avais hoché la tête. Je ne pouvais pas prétendre la comprendre. Je n’avais jamais été du genre à rester cloitrée chez moi. En fait, j’étais une personne totalement différente chez moi et hors de chez moi. À la maison, je faisais en sorte de me faire toute petite, afin que mon père ne me remarque pas. Ça ne fonctionnait pas, inutile de le préciser. Hors de chez moi, j’étais une toute autre personne, j’étais une Riven-Ahri qui s’amusait, qui aimait faire de nouvelles rencontres. Depuis la mort de ma mère, j’avais du mal à retrouver cette dernière. Mais, j’essayais de la faire revenir. J’essayais de la faire sortir en tout temps. C’était simplement… difficile. « Je suis… » Je la laissais continuer. « Disons que je n’ai pas beaucoup d’entourage, par choix. J’évite les déceptions. Je sors que lorsque mes amis me rendent visite. Rarement donc. » Elle semblait hésitante. Sans doute parce qu’elle essayait de chercher ses mots pour ne pas m’en dévoiler trop. Je la comprenais. « J’ai une vie un peu… compliqué. » À nouveau, j’hochais la tête. « Je vois. J’étais plutôt du genre à sortir. Pour m’évader. À la fac, je crois que ma meilleure amie et moi avons tout fait. » J’avais dit cela dans un sourire, un peu perdue dans mes bons souvenirs. « Ça pourrait te faire du bien de sortir plus souvent. J’ai peu d’entourage aussi. À vrai dire, dans cette ville, je n’ai que ma meilleure amie. Tu devrais sortir plus, ça ne t’empêchera pas d’éviter les déceptions, il te suffit d’avoir les bonnes personnes à tes côtés. » Je l’avais regardé brièvement, lui faisant un clin d’œil. Je doutais qu’elle écoute mon conseil, mais je ne pouvais pas m’empêcher de donner mon point de vue. J’étais ainsi. Parfois, cela pouvait même énerver.



© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1817-je-voudrais-un-bonhomme-de-neige http://www.what-about-now.net/t1865-riven-ahri-zyra-rhodes-i-need-your-love
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 91
AVATAR : shenae grimes
AGE : vingt-deux ans
CREDIT : avatar ~ gentle heart




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: étudiante en littérature, bibliothécaire à mi-temps.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: (riven&lennon) little talk   Lun 1 Déc - 15:17



Elle avait longtemps rêvé à une vie étudiante parfaite, digne des films ou des téléfilms. Elle en avait longtemps eu envie mais elle ne le pouvait pas. Elle ne pouvait pas vivre la vie d'une jeune femme de son âge, elle ne pouvait pas profiter de la vie comme elle le voulait. Longtemps elle avait eu envie de se moquer de son coeur, de sa maladie pour vivre normalement sans se soucier de ses prises de médicaments, des efforts qu'elle devait éviter. Elle faisait d'ailleurs beaucoup de choses contre l'avis du médecin, du sport notamment ou encore de longues nuits blanches. Elle ne se surmenait pas mais elle ne ménageait pas son palpitant qui lui criait souvent de le laisser tranquille. Elle aurait pu se mettre au tricot, aux échecs mais non. Elle avait choisi l'équitation, le jogging et le tir à l'arc. Des choix qu'elle ne regrettait pas. Elle pouvait se sentir normale dans ces situations. Le retour à la réalité était toujours difficile. Les rendez-vous chez le médecin était fréquent, les nouvelles étaient rarement bonnes. Lennon devait simplement attendre. Attendre qu'enfin, on puisse lui offrir un nouveau cœur. Un cœur compatible. Elle se sentait parfois cruel d'espérer que quelqu'un ait à mourir pour l'aider, pour lui sauver la vie. Mais peu importait, actuellement, sa vie n'en était pas une. Et malheureusement, elle n'avait pas envie de raconter tout cela à Riven-Ahri. La pitié des gens ne la guérirait pas. Ses proches étaient prévenus, ses amis aussi. Son patron encore plus. Rien de l'aiderait si ce n'est d'avoir une vie globalement saine. « si mes amis étaient plus souvent en ville, je sortirais peut-être plus souvent. mais ils font tous des études à divers coins du pays. ils ne reviennent que pour les fêtes et les vacances. » Elle ne leur rendait jamais visite. Elle ne pouvait pas prendre l'avion sans l'accord d'un médecin, sans des dizaines de papier et un équipement médical à proximité. Elle ne pouvait pas faire de long trajet en train non plus pour les mêmes raisons. Il ne lui restait que la voiture mais il lui était fortement déconseillé de ne pas partir seule. En cas de problèmes. Ses amis étaient compréhensif pour ça. Ils gardaient le contact malgré leur nouvelle vie. Ils prenaient le temps de l'appeler, de prendre des nouvelles, de lui écrire. Ils lui faisaient vivre une vie étudiante par procuration, façon pour elle d'aller mieux. « j'ai dû faire le choix de vivre une vie plutôt calme, de ne pas avoir une vie comme les gens de mon âge. il y a des choses dans la vie qui font qu'on doit renoncer à ce que l'on aimerait. » Elle restait vague, elle ne se voyait pas raconter à sa collègue l'histoire de sa vie, l'histoire d'une jeune fille atteinte d'une malformation cardiaque importante. Elle évitait toujours soigneusement d'en parler à tout le monde. Sa maladie était connu par suffisamment de monde comme ça. « j'aime plutôt bien cette vie. on s'y fait. » Elle s'était concentrée sur son travail, seule façon de changer de sujet selon elle. Ou du moins, d'éviter de parler un peu trop.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 2242
AVATAR : Emily VanCamp
CHANSON DU MOMENT : ►Lecture
Plumb - Cut ♥️
AGE : elle a vingt-huit ans
AUTRES COMPTES : micahel-ana + poppy-ann + dylan
CREDIT : avatar par hersunshine

(c) fuckyeah-revenge | tumblr


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: bibliothécaire écrivaine et artiste à ses heures perdues
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: (riven&lennon) little talk   Mer 31 Déc - 16:12




little talk
feat lennon & riven-ahri



La vie étudiante. La mienne était bien loin aujourd’hui. J’en avais profité. À cette époque, j’ai rencontré ma meilleure amie. New-York n’avait plus aucun secret pour moi, je lui avais tout fait découvrir. Je n’oublierais jamais cette époque. Je me souvenais que lorsque Caleigh était partie, c’était comme si une partie de moi était partie avec elle. Nous étions si proches que ça m’avait fait mal. Même si je la comprenais. Elle avait besoin de partir. Pour oublier. Comme je l’avais fait aujourd’hui d’ailleurs. Il faut croire que New-York ne voulait plus de nous. Ou était-ce nous qui ne voulions plus de NY ? Peu importait. Nous nous étions retrouvés. Comme au bon vieux temps. Comme lorsque nous étions étudiantes, bien que nous n’en étions plus du tout. Cela me faisait étrange de parler à une étudiante. Cela me rappelait des souvenirs. Des souvenirs avec Caleigh avant tout. Mais aussi avec les garçons, dont James notamment. Avec les amis. Les amis, j’avais peu de nouvelles de mes amis de NY. Sans doute à cause de moi, je m’étais éloignée, j’avais tout quitté dans l’espoir de tourner la page. James y compris alors que nous formions le couple idéal. Il avait accepté, m’avait laissé partir sans rien dire. « Si mes amis étaient plus souvent en ville, je sortirais peut-être plus souvent. mais ils font tous des études à divers coins du pays. ils ne reviennent que pour les fêtes et les vacances. » Les amis de lycée. Il me restait quelques amis de lycée. Nous prenions des nouvelles de temps à autre. « Et dans ta fac’, tu dois avoir quelques amis ? » J’avais poursuivi. « J’ai rencontré ma meilleure amie à la fac’, ma plus belle amitié. » Il n’y avait aucun doute là-dessus. Nous n’avions aucun secret l’une pour l’autre, nous nous connaissions par cœur. « J’ai dû faire le choix de vivre une vie plutôt calme, de ne pas avoir une vie comme les gens de mon âge. Il y a des choses dans la vie qui font qu'on doit renoncer à ce que l'on aimerait. » Je sentais de la résignation dans sa voix, ou de la lassitude. Je ne savais pas trop finalement. Je l’écoutais. Je n’osais pas vraiment lui demander pourquoi elle avait du faire ce choix. Après tout, ça ne me regardait pas. Tout comme elle ne me posait pas la question du pourquoi j’avais choisi de venir dans une ville méconnue comme Longside Creek. « J’aime plutôt bien cette vie. On s'y fait. » Était-ce la vérité ? Je ne saurais trop le dire. En fait, je ne la connaissais pas assez pour le dire. J’avais donc préféré simplement acquiescé. « Oui, cela suffit à certains. » J’eus un sourire. « Aujourd’hui, j’ai une vie calme et ça me va. Je me concentre sur ce boulot. » Au fond, c’était tout ce qu’il me restait pour ne pas m’écrouler. Alors, je m’y accrochais comme à une bouée de sauvetage.



© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1817-je-voudrais-un-bonhomme-de-neige http://www.what-about-now.net/t1865-riven-ahri-zyra-rhodes-i-need-your-love
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 91
AVATAR : shenae grimes
AGE : vingt-deux ans
CREDIT : avatar ~ gentle heart




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: étudiante en littérature, bibliothécaire à mi-temps.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: (riven&lennon) little talk   Dim 11 Jan - 21:19


« et dans ta fac’, tu dois avoir quelques amis ? »  Lennon sourit à cette remarque. Elle a choisi de ne pas avoir d'amis proches à l'université. Elle a choisi de s'entendre avec tout le monde sans pour autant développer des liens plus importants. Lorsqu'elle est à Charleston, elle passe un peu de temps avec un petit groupe, des gens biens différents d'elle. Mais elle ne sort jamais le soir avec eux, préférant retrouver le calme de sa ville natale. Elle s'inflige une vie par crainte de voir la pitié dans le regard des gens, par crainte de faire souffrir plus de gens encore. « ce sont des camarades, pas des amis. » Difficile d'expliquer sans dire pourquoi. Lennon est souvent confrontée à ce genre de situation. Une part d'elle la pousse à se confier, une autre lui hurle de la fermer. C'est aussi simple que ça. Souvent son esprit est en contradiction, elle aimerait tellement plus. Des amitiés importantes, de l'amour, des rires sans penser à son coeur qui pourrait défaillir. Elle doit pourtant garder la tête sur les épaules, ne pas oublier qu'un battement pourrait réduire son existence à néant. « aujourd’hui, j’ai une vie calme et ça me va. je me concentre sur ce boulot. » Riven-Ahri est l'archétype de la femme que Lennon pourrait idolâtrer. Rien ne l'empêche de le faire si ce n'est cette pensée. Une pensée qui lui murmure que cette femme pourrait faire autre chose. Lennon ne discute que rarement avec ses collègues. Elle ne sait pas grand chose des personnes qui l'entourent lorsqu'elle travaille. Riven-Ahri pourrait être amie, une amie à qui elle aurait envie de parler. Elle ne souhaite pourtant pas lui infliger la compassion, la tristesse ou que sait-elle. « tu n'as jamais pensé à faire un autre métier ? » Travailler à la bibliothèque n'a rien d'un boulot difficile, ennuyeux même. Aux yeux de Lennon, ce travail lui permet d'être proche des autres sans avoir à leur parler d'elle. Ce métier lui permet d'oublier quelques heures sa maladie. Elle prend plaisir à venir, à fouiner entre les rayons. « si je n'avais pas envie de devenir professeur, je pense que j'aurais envie de travailler ici. au milieu de tous ces livres, à écouter le silence. » Elle ne dit rien de plus pour écouter l'effet de paix que provoque ce silence. Rien ne semble pouvoir le troubler. Elle respire. Oui, elle pourrait finir par choisir cette vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: (riven&lennon) little talk   

Revenir en haut Aller en bas
 

(riven&lennon) little talk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un retour (attendu?) du grand NightKill :D
» N&M Ҩ Teach me to act like a man, talk like a man, walk like a man, and spit like a man.
» vfxtalk
» Le fichier Hosts : A quoi sert-t-il ?
» Le petit oiseau va sortir • Riven & William

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT ABOUT NOW ™ :: Centre Ville :: Seymour Street :: Harper Lee public library-