AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 91
AVATAR : shenae grimes
AGE : vingt-deux ans
CREDIT : avatar ~ gentle heart




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: étudiante en littérature, bibliothécaire à mi-temps.
★ RELATIONS:
MessageSujet: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   Sam 9 Aoû - 18:42



❝ lennon whitaker ❞
avec shenae grimes



carte d'identité.
nom › whitaker, il s'agit du nom de son père, celui de son grand-père, ainsi de suite. sur des dizaines de générations, se succédant. elle en est fière. elle le montre bien. ∙ prénom(s) › lennon est l'unique prénom qui figure sur ses papiers d'identité. lennon est un prénom qu'elle apprécie, il lui suffit. elle ne sait pas pourquoi elle n'a pas un deuxième prénom, écrit noir sur blanc sa carte d'identité. c'était plus simple, semble-t-il. ∙ date et lieu de naissance › elle est née à longside creek, un treize mars. ∙ âge › elle a vingt-deux ans. ∙ nationalité(s) › américaine, cependant, elle sait que sa mère a des origines polonaises. elle suppose qu'elle doit, elle-aussi, en avoir. sans conviction.∙ orientation sexuelle › elle s'est toujours affirmée hétérosexuelle, si les femmes ne la dégoûtent pas, elle n'a jamais ressenti le désir suffisant pour se sentir attirée par l'une d'elle. ce qui n'est pas le cas pour les hommes. ∙ statut › indéfinissable. elle ne sait pas, elle n'arrive pas à mettre de mot sur ce qu'elle a vécu, ce qu'elle vit. encore moins sur ce qu'elle ressent. en tout honnêteté, elle se définit encore comme célibataire. mais les battements de son cœur lui murmurent autre chose. ∙ études/métiers › elle est étudiante en littérature, une passion pour les livres, sans doute. la seule chose pour laquelle elle est vraiment douée, surtout. lire et collectionner des vieux ouvrages. entre temps, elle travaille à la bibliothèque, pour arrondir les fins de mois. ∙ quartier › longside harbor, un bel appartement avec vu sur la mer. un appartement que ses parents avaient acheté, il y a quelques années et qu'elle a décidé d'occuper. ∙ groupe › hope. ∙ caractère › elle n'est pas réputée pour avoir la langue dans sa poche, parfois trop franche, elle s'attire les foudres de beaucoup de gens. elle n'en reste pas moins quelqu'un de secret, de renfermée, sombrant à la moindre occasion dans la dépression. folle à lier, sans doute. elle ne pense pas. c'est une gentille fille, abattue par les coups de poignard, les lames tranchantes des mauvaises langues. elle s'est laissée démolir par les dires, elle tente de se reconstruire à sa manière. fragile d'un côté, redoutable de l'autre. les apparences sont trompeuses. lennon est ce que l'on pourrait qualifier de grande gueule, elle n'est pas timide, elle sait s'exprimer. elle n'a simplement pas la confiance pour s'ouvrir, parler d'elle-même. elle reste sur ses gardes, se méfie de trop de choses sans doute. ses proches, ceux en qui elle a confiance, la voit différemment. pleine de vie, souriante, toujours une plaisanterie à dire. c'est quelqu'un d'enjoue, de vive. avec eux, elle n'a aucune limite. pas celle des sentiments, en tout cas, qui font selon elle tout. elle peut se montrer impulsive, voire bagarreuse quand cela vaut la peine. elle ne renonce jamais, la difficulté ne l'effraie pas. elle a une âme d'artiste, au fond d'elle. quelque chose dont elle n'a pas réellement conscience. elle est sportive, ça lui permet de ne pas sombrer, de ne pas s'envenimer dans les fins fonds de pensées lugubres, macabres ou qu'importe. elle se vide l'esprit ainsi.


tics&manies.
questions.

elle a tendance à se comporter comme une tornade. déposant son désordre sans jamais plus le ramasser. c'est une bordélique dans l'âme et pourtant, elle s'y retrouve plus ou moins. elle appelle ça un désordre organisé. jamais personne n'a compris ce qu'elle trouvait d'organiser dans tout cela, d'ailleurs. ~ elle fait des cauchemars, réguliers. rarement le même d'ailleurs mais ils agissent parfaitement sur elle, l'effrayant jusqu'à ce qu'elle refuse de fermer les yeux pour de bons. elle dort très peu. ~ elle possède une énorme bibliothèque chez elle. il s'agit du seul endroit rangé de son appartement. ses livres sont classés par genre, édition et par ordre alphabétique. elle pourrait piquer une crise pour un livre qui n'est pas ranger à la bonne place. ~ elle pousse souvent la chansonnette, quand elle est d'humeur à le faire. elle ne se considère pas comme une bonne chanteuse mais elle le fait pour le plaisir. ~ elle fait du sport régulièrement, d'abord du jogging pour se vider l'esprit, puis de l'équitation et enfin du tir à l'arc. elle n'aime pas rester inactive. ~ elle a peur de la solitude, c'est pour cela qu'elle n'est jamais réellement seule. il y a toujours quelqu'un pour l'accompagner quoiqu'elle fasse, quoiqu'elle entreprenne. la solitude lui laisse un gout amer, une sensation de malaise. ~ elle veut devenir enseignante. si elle ne songe pas à avoir des enfants, elle les adore pourtant. ils sont pleins de vie, de rire et de sincérité. d'innocence. ils sont l'avenir. ~ elle pourrait passer des heures sur ses cheveux. elle passe d'ailleurs souvent du brun au blond, du blond au brun. ses cheveux nécessitent des soins particuliers, rien que pour cela. mais elle s'en contre-fiche, elle a choisi de faire ça, depuis longtemps. ~ elle n'a pas une grande famille. un frère absent par l'armée. une soeur qui a déménagé à new-york. ses parents vivent encore à longside creek. ~ elle souffre de dépression. depuis plusieurs années, elle cherche à s'en sortir mais la rechute est trop simple. ~ elle a également un problème cardiaque. il n'est pas invivable mais elle doit régulièrement consulter un médecin, prendre des médicaments. elle ne sait pas trop en quoi cela consiste, sa mère s'occupe de ce genre de problème. ~ elle parle couramment le français, elle adore la france et la langue, la chanson française et la gastronomie encore plus. et pourtant, elle n'a jamais mis les pieds là-bas. c'est un rêve d'enfant, sans doute. ~ elle a peur des insectes, c'est une phobie qui pourrait la faire pleurer, voire même la faire s'évanouir. elle a particulièrement peur des guêpes et de tous ces insectes bourdonnants. ~ elle déteste le café et ne boit que du chocolat avec des guimauves. s'il n'y a pas de guimauves, elle n'en veut pas. elle est aussi accro au thé glacé. ~ elle est sur la liste d'attente pour une greffe de cœur. chaque fois qu'un cœur semblait bon pour elle, il se relevait incompatible. ~ elle correspond avec un inconnu depuis quelques mois. ils échangent seulement des lettres, ne se connaissent pas vraiment. c'est un confident épistolaire.

si j'étais...
un prénom › le sien lui convient parfaitement. lennon, c'est bien.
un animal › un chat, c'est affectif, attendrissant.
une saison ›  le printemps, significatif de la renaissance.
un objet ›  un livre, sa première passion.
une chanson ›  l'hymne à l'amour, d'édith piaf.
une odeur ›  un vieux livre venant d'une vieille librairie.
un livre ›  qu'importe le titre, le style, elle aime tout.
un pays ›  la france, ce rêve d'enfant.
un film ›  moulin rouge, pour la musique et le décor.
un personnage fictif › une héroïne d'un roman romantique.
un sentiment › l'amour, sans doute. sentir les battements du cœur, les papillons virevoltant dans son estomac, voilà.
un des quatre éléments › l'air, comme le vent.
une citation › ce qui est important ce ne sont pas les paroles, sans doute imbéciles, mais les sentiments qu'elles expriment. (j. green, nos étoiles contraires)
Quand et de quelle façon êtes-vous arrivé à Longside Creek ?
c'était il y a plus de vingt-deux ans, ce treize mars froid. le jour où elle a poussé son premier cri. lennon est arrivée à longside creek le jour de sa naissance et n'en est jamais parti. cette ville est celle qui a tout connu d'elle, de ses premiers pas à sa première fois.  

Que pensez-vous de cette ville ?
elle aime vivre à longside creek. une ville simple, sans contrainte. il n'y a pas vraiment de négatif, dans tout ça. rien de mauvais, à ses yeux. elle s'y plait, réellement. elle n'a pas l'intention dans partir, elle en est certaine. peut-être simplement pour les vacances, pour vive ce rêve d'aller en france.

Où et comment vous voyez vous dans six ans ?
elle n'en sait rien. elle ne sait même pas si elle sera encore en vie. sa maladie est une chose qui l'effraie, la mort aussi mais elle sait qu'elle n'aura sans doute pas la chance de vivre longtemps si un miracle ne se produit pas. elle attend cette greffe, ce nouveau coeur qui lui permettra de vivre normalement. secrètement, elle espère qu'elle pourra vivre comme elle l'entend sans se soucier de son organe défaillant.

La tempête vous a-t-elle touché personnellement ?
la tempête n'a pas touché sa vie, ni sa famille. elle fait parti des chanceux, si l'on peut dire cela comme ça. ni destruction physique, ni matérielle. elle a pourtant aidé à la reconstruction de la ville. c'était mieux que rien, pour une fille qui n'avait rien eu.

hors rp.
prénom/pseudo › spf. ∙ âge › un certain âge, plus de la majorité en tout cas. ∙ fille ou garçon › je crois que je suis une fille. enfin il me semble. ∙ grâce au règlement, je sais que... › qu'il ne faut pas me prendre pour une poire.  youhouu  ∙ comment as-tu connu WAN ? › grâce à bazzart, le meilleur ami des rôlistes. ∙ autres comptes › ma schizophrénie n'est pas encore mise en route. ∙ tes premières impressions › c'est vraiment un sublime forum.  wahou  ∙ d'autres commentaires ›  loove 





Dernière édition par Lennon Whitaker le Sam 9 Aoû - 22:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 91
AVATAR : shenae grimes
AGE : vingt-deux ans
CREDIT : avatar ~ gentle heart




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: étudiante en littérature, bibliothécaire à mi-temps.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   Sam 9 Aoû - 18:42


❝ i do, i need you. ❞



histoire.
Ses yeux bleus représentaient l'océan. Froid, glacial. Elle se sentait oppressée, enfermée dans un univers qu'elle détestait. Étouffée par l'amour d'une mère, par l'amour d'un père. Situation invivable qui rendait sa maladie pire qu'elle ne pouvait l'être. « Je vais bien, ne t'en fais pas. » Elle voyait dans les yeux de sa mère l'inquiétude. La peur de voir un jour son dernier enfant s'envoler, s'éteindre. Lennon ne pouvait pas lui en vouloir. D'être ainsi avec elle, trop protectrice. Mais ses yeux trahissaient son envie de liberté. Elle voulait simplement vivre. Ou survivre. Vivre comme tout le monde, malgré son cœur, malgré ses médicaments. Malgré cette maladie qu'elle devait supporter quotidiennement. Son coeur bat lentement. S'emballe. Se calme. Ainsi de suite. Ainsi depuis longtemps. Des médicaments de diverses couleurs la tienne en forme. La maintiennent envie. Un oublie et la chute est là, imminente. Rapide. Sous les regards anxieux de parents affolés, elle s'y tient. Elle s'accroche à l'espoir qu'un jour, un coeur digne de ce nom prenne place du côté gauche de sa poitrine. Elle s'accroche à cette vie qui n'est pas si terrible, qui paraît correcte. « J'ai dit que j'essaierais de vaincre la maladie. Pour eux. » Lennon était un accident. Une erreur. Dernière de la famille, elle a eu une place de maître. Elle sait pourquoi. La maladie. Cette stupide maladie, pas invivable, juste inévitable. Lennon a été protégée dès le début. Trop, au détriment de son frère aujourd'hui militaire et de sa sœur, mariée à un riche New-Yorkais. Elle vit sous couveuse, comme à sa naissance. Seulement, ni médecin, ni machine ne l'entourent. Juste les yeux de ses parents, scrutant le moindre de ses gestes. Le moindre de ses mouvements. Elle étouffe, elle est oppressée par toute cette attention. Durant des mois, elle a cherché son indépendance. A vivre comme elle l'entendait. Des mois, elle a tenté de convaincre ses parents. Lennon ne rêvait que d'une chose. « J'aimerais vivre comme les autres, c'est trop compliqué à comprendre ? Sortir, vivre. » Elle rêvait d'indépendance, de liberté. De soirées enivrante et de rencontres inattendues. Elle n'attendait pas plus de sa vie, jusqu'à présent. Jusqu'à avoir son propre appartement à l'âge de vingt-ans, jusqu'à commencer à travailler en parallèle de ses études. Elle voulait vivre sa jeunesse pendant qu'il en était encore temps, pendant que son cœur le lui permettait. Vivre, survivre, elle n'en attendait pas moins de la vie. Elle n'avait jamais réfléchi à plus. Sa vie était programmée pour n'être vécue que sur un fil, se balançant au dessus du vide. Un long fil instable qui menaçait soit de la faire tomber, soit de se briser. Elle n'avait jamais espéré plus que vivre plus. Elle n'avait jusqu'à présent pas penser à autre chose que sa vie.

Cher inconnu,
Une voix résonne au creux de mon esprit. Peut-être est-ce la tienne, du moins, celle que j'imagine être la tienne. Une voix qui me répète d'avancer, de continuer. Qui es-tu, cher inconnu ?
Je regarde la neige, dehors. Si blanche, si pure. J'ai l'impression que l'hiver sera plus froid, plus rude. J'ai l'impression que mon cœur ne tiendra pas. Qu'il ne tiendra plus longtemps. Je le sens. J'ai peur, tellement peur. Je ressens une brûlure dans ma poitrine, si intense. Si douloureuse. J'ai peur, cher inconnu. Peur que tout s'arrête. Que ma vie se termine.
J'ai encore envie de vivre. Encore des choses à vivre.
Je ne veux inquiéter personne. Je dois être forte, me battre. Je dois survivre.
La nuit me fait peur, j'ai peur qu'en m'endormant, je ne trouve plus la force de me réveiller. De me lever. J'ai peur de mourir une nuit, sans m'en rendre compte. Que mon cœur s'arrête. Comme ça. D'un seul coup. Crois-tu que je vais m'en sortir, cher inconnu ? Est-ce qu'il y a une place pour moi sur cette terre ?
J'ai peur.

C'était la première lettre qu'elle écrivait. La première lettre qu'elle déposait dans ce parc. C'était la première fois qu'elle parlait sincèrement, sans crainte. Parce qu'elle ne connaissait pas l'inconnu qui avait récupéré cette lettre. Toutes les lettres. L'inconnu les lisait, lui répondait, vaguement. Pas tout le temps. C'était comme un journal intime. Comme un confident anonyme qui ne faisait que l'écouter, la plupart du temps. Elle ne savait rien de lui, d'elle. De cet inconnu.

L'amour n'avait jamais eu de place dans sa vie. Elle n'y voyait qu'un encombrement supplémentaire. Les sentiments amoureux avaient quelque chose de surfait à ses yeux, c'était abstrait. Pour un cœur en mauvaise santé comme le sien, elle pensait ne pas y avoir le droit. Elle avait repoussé les quelques propositions qu'elle avait pu avoir, fui les regards des plus insistants, évité les conversations à ce sujet. Elle ne se représente le sentiment amoureux qu'à travers des images, des films, des histoires. « Je suis une handicapée du cœur, une handicapée des sentiments. » ainsi se voyait-elle. Jamais elle n'avait prêté attention à ce garçon, se tenant à quelques mètres d'elle en classe. Jamais elle n'avait remarqué ses yeux expressifs et brillants, son sourire sincère et son visage angélique. Matti. Un garçon que nombreuses voulaient. Un garçon qu'elle n'avait pas cherché à voir. Il l'avait retrouvé, peu de temps auparavant, grâce aux réseaux sociaux. Ils s'étaient revus, bien qu'elle était réticente. Elle n'attendait rien de ce rendez-vous. Il n'était qu'une connaissance, qu'un ancien camarade de classe après tout. Elle l'écoutait, elle lui répondait. Ses compliments ne lui faisaient pas grand-chose, elle n'y croyait pas. « Tu n'as pas conscience de l'effet que tu peux produire, Lennon. Pas seulement sur moi. » Un léger rire avait échappé de sa bouche. C'était ridicule. Stupide. Elle ne voulait pas y croire. Elle ne voulait pas se laisser prendre au jeu de ce garçon qu'elle connaissait à peine. Un coin de son esprit, pourtant, ne pouvait s'empêcher d'y repenser, elle ne pouvait pas non plus empêcher ses joues de s'empourprer. Matti était l'archétype du parfait garçon, un peu trop sans doute. Un peu dragueur sur les bords, mais amusant. Charmeur mais d'une simplicité sans égal. Le temps d'un instant, elle avait oublié sa maladie. « Je suis sûr que tu penses à m'embrasser. » Un sourire avait fendu son visage. Jusqu'à présent, elle n'y avait pas pensé. Jusqu'à présent, elle n'avait songé qu'à ce personnage haut en couleur qu'elle apprenait à apprécier. Et finalement, ils l'avaient fait. S'embrasser. Maladroitement, au début. Des lèvres qui se frôlent, qui se cherchent. C'était nouveau, quelque chose qu'elle n'avait jamais fait, jamais connu. Il fallait se rendre à l'évidence. C'était lui. Lui qu'elle voulait aimer un jour. Lui qu'elle voulait appeler son petit-ami. Mais la réalité est tout bonnement plus dur à accepter. « Je suis désolée. Je ne peux pas … C'est impossible. Toi et moi, c'est une erreur. On ne peut pas. » Elle refusait de lui infliger sa maladie dont il ignorait encore tout. Il ne savait rien d'elle, mise à part les banalités. Elle ne voulait pas le voir souffrir, lui aussi. Elle ne voulait pas exploser sous ses yeux, comme une bombe. Elle avait fui, comme à chaque fois. Préférant se cacher plutôt que d'affronter l'inévitable.

Cher inconnu,
Je ne sais pas ce qu'il m'a pris. De l'embrasser, de ressentir quelque chose pour lui. Je ne peux pas lui faire ça. Sans greffe, je vais mourir. Pas forcément aujourd'hui, ni même demain. Mais bientôt. Dans un futur proche. Et je refuse de lui faire subir ça. Je refuse d'être la grenade qui lui explosera à la figure.
Je ne sais pas quoi faire, cher inconnu. Il ne sait pas. Pour mon cœur. Il ne sait rien. Pas plus qu'il ne me connaît vraiment. Je l'aime bien, pourtant. Pour la première fois, avec lui, je n'étais plus malade. Je n'étais plus en sursis. Je n'étais plus au bord de ce précipice.  
Pour la première fois, j'étais différente.
Je ne sais pas, j'ai fui. Je veux dire, il a beau chercher à me contacter, je l'évite. J'évite ses questions, j'évite de lui parler. J'aimerais éviter d'y penser, aussi. Je voudrais l'oublier et continuer ma vie d'handicapée du cœur, loin de lui. Loin de ces sentiments nouveaux qui m'assaillent.
Je ne peux pas lui dire. Que je suis malade. Que je suis sur la liste d'attente pour une greffe depuis plusieurs années. Que jamais un cœur n'a été compatible avec le mien.
Je ne peux pas lui dire.
Je suis une grenade prête à exploser. C'est tout.

Les sentiments amoureux ont quelque chose de nouveau pour elle. Elle les rejette, elle n'en veut pas et pourtant, elle en a besoin. Elle a besoin de lui. Lennon a besoin de sa présence. Lennon a besoin de Matti.




Dernière édition par Lennon Whitaker le Sam 9 Aoû - 22:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   Sam 9 Aoû - 18:51

Welcome demoiselle !

Et bonne chance pour cette fiche  youhouu 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 91
AVATAR : shenae grimes
AGE : vingt-deux ans
CREDIT : avatar ~ gentle heart




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: étudiante en littérature, bibliothécaire à mi-temps.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   Sam 9 Aoû - 19:04

merci beaucoup. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   Sam 9 Aoû - 21:09

Han! J'adore ton titre brille
Et Shenae, excellent choix! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 91
AVATAR : shenae grimes
AGE : vingt-deux ans
CREDIT : avatar ~ gentle heart




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: étudiante en littérature, bibliothécaire à mi-temps.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   Sam 9 Aoû - 21:16

j'adore cette chanson, faut dire. plz
candice est un excellent choix également. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 2242
AVATAR : Emily VanCamp
CHANSON DU MOMENT : ►Lecture
Plumb - Cut ♥️
AGE : elle a vingt-huit ans
AUTRES COMPTES : micahel-ana + poppy-ann + dylan
CREDIT : avatar par hersunshine

(c) fuckyeah-revenge | tumblr


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: bibliothécaire écrivaine et artiste à ses heures perdues
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   Dim 10 Aoû - 12:06

déjà, je te souhaite la bienvenue parmi nous I love you j'espère que tu te plairas brille ensuite, comme ta fiche est terminée, je ne vois aucune raison de ne pas te valider.

félicitation, tu es validé !


commentaire - c'est super bien écrit, j'adore et j'adhère brille il nous faudra un lien avec mon personnage de Dylan, parce qu'elle est malade du cœur et éditrice aussi, et avec Riven-Ahri qui, elle, est bibliothécaire I love you

Nous espérons que tu passeras de bon moment sur What About Now, et nous avons hâte de lire tes RP ! Mais avant tout cela et pour bien commencer dans l'aventure, n'oublie pas de suivre le guide ...

Tout d'abord, direction le répertoire des métiers pour recenser celui de ton personnage, sans oublier de demander un logement afin de te faire de nouveaux voisins. Une fois cela fait, tu pourras agrandir ton carnet d'adresses en ouvrant ta fiche de liens et répertorier tes sujets de RP dans la partie prévue à cet effet ; Si tu cherches un partenaire de RP, n'hésite pas à en faire la demande. Si tu souhaites nous en faire découvrir encore plus sur ton personnage, tu as également la possibilité d'ouvrir un journal intime ainsi qu'une boite à flash-backs. Si ce nouveau personnage est un multi-compte, n'oublie pas d'aller le faire recenser dans le répertoire des multi-comptes.

Pour toute question supplémentaire, n'hésitez surtout pas à contacter par message privé un des membres du staff, qui se fera un plaisir de te venir en aide
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1817-je-voudrais-un-bonhomme-de-neige http://www.what-about-now.net/t1865-riven-ahri-zyra-rhodes-i-need-your-love
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 91
AVATAR : shenae grimes
AGE : vingt-deux ans
CREDIT : avatar ~ gentle heart




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: étudiante en littérature, bibliothécaire à mi-temps.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   Dim 10 Aoû - 13:15

merci. brille
et je passerais dans tes fiches pour réclamer des liens, alors. plz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 341
AVATAR : Garrett Hedlund
CHANSON DU MOMENT : Foster the People - Pumped up Kicks
AGE : trente ans
CREDIT : Datura




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Ensemble, et c'est tout
★ PROFESSION: rentier/ photographe
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   Dim 10 Aoû - 13:20

Rho les petits bonshommes verts commençaient à manquer par ici (vive les Hope), bienvenue ! alien 

______________

je serai comme ton ombre
Et si le ciel s'écroule, si les continents plongent, je te suivrai même jusque dans tes songes. Tu me trouveras toujours dans ton sillage, dans les lignes droites et les virages (⚡️) Fauve - Tallulah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 91
AVATAR : shenae grimes
AGE : vingt-deux ans
CREDIT : avatar ~ gentle heart




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: étudiante en littérature, bibliothécaire à mi-temps.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   Dim 10 Aoû - 13:44

merci beaucoup william. plz le vert, c'est l'avenir, j'en suis certaine. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   Dim 10 Aoû - 17:46

Merci pour le compliment sur Candice! Je vais venir te réclamer un petit lien bientôt I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 1066
AVATAR : Sophia Bush
CHANSON DU MOMENT : Imagine Dragons - On Top Of The World
AGE : 28 ans
CREDIT : (c) .Cranberry ; (c) BlueSky




découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   Dim 17 Aoû - 22:05

Désolée pour le retard cache

Bienvenue parmi nous brille calin2 I love you

______________


    L'amour n'est pas l'amour s'il fane lorsqu'il se trouve que son objet s’éloigne, quand la vie devient dure, quand les choses change, le vrai amour reste inchangé... William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1816-caleigh-there-s-an-endless-road-to-be-discovered#56635 http://www.what-about-now.net/t2011-caleigh-when-she-was-just-a-girl-she-expected-the-world http://blueskywithsunshine.tumblr.com
Contenu sponsorisé

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)   

Revenir en haut Aller en bas
 

pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu les mêmes ? (lennon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Problèmes d'accent san sles messge envoyé aux membres
» Bizarre, bizarre la téléphonie Bbox
» donnees cartographiques indisponibles sur nuvi 2340
» Pourquoi les images dans ma barre de liens ne sont-elles pas collées ?
» Les "cases" ne sont pas de la même grandeur ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT ABOUT NOW ™ :: Gestion du personnage :: Inscriptions à l'état civil :: Bienvenue à Longside Creek !-