AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 SUTTON + lately, i've been losing sleep

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 111
AVATAR : Sarah Bolger
CHANSON DU MOMENT : Sia - Chandelier
AGE : 25 ans
AUTRES COMPTES : Ava la jolie blonde
CREDIT : nenes & tumblr




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: Propriétaire d'une boutique vintage
★ RELATIONS:
MessageSujet: SUTTON + lately, i've been losing sleep   Mar 15 Juil - 23:22



❝ sutton fitzpatrick ❞
avec sarah bolger



carte d'identité.
nom › Fitzpatrick, le nom de son papa qui lui vient de ses origines irlandaises. Classe, non ?! prénom(s) › Sutton. Mais la plupart du temps on l'appelle Sue. date et lieu de naissance ›  26 avril 1989 à Longside. âge › 25 ans. nationalité(s) › Américaine, bien qu'elle a des origines irlandaises. orientation sexuelle › Les hommes et rien que les hommes. statut › Célibataire. études/métiers › Propriétaire de sa propre boutique de vêtements vintage. quartier › longside harbor groupe › Fatality. caractère ›  Déterminée + Plien de vie + Craintive, dernièrement + Têtue + Drôle + Attachante + Ne sait plus accorder sa confiance + Insomniaque.


tics&manies.
questions.

Elle aime le chocolat chaud avec de la cannelle depuis que Trish lui en a fait boire mais déteste le thé. ∙ Est complétement accroc au café, surtout depuis qu'elle dort peu.  ∙ Est une couturière hors pair, peu tout réparé quand il s'agit de tissu, mais pour le reste est plutôt maladroite. ∙ Lit énormément et de tout ∙ Est une incroyable frileuse ce qui fait qu'elle a une collection de gilet impressionnante, sans oublier toujours au moins deux plaids sur le canapé. ∙ Depuis son agression, elle a pris l'habitude de vérifier que la porte et les fenêtres soient toutes bien fermés. Elle ne dort pas sinon. ∙ Elle fait des gâteaux comme personne. Mais c'est bien la seule chose qu'elle fasse en cuisine. Elle préfère même commander chez un traiteur plutôt que de faire à manger. ∙ Chante, surtout sous la douche. Et très mal. Mais elle aime ça, alors sa colocataire le supporte. ∙ Adore les chats. Elle pense depuis un moment à en adopter un.

si j'étais...
un prénom › Hope
un animal › un chat
une saison ›  l'été
un objet ›  un dé à coudre
une chanson ›  Sia - Titanium
une odeur ›  l'odeur d'un cahier neuf
un livre ›  le chaperon rouge
un pays ›  Irlande
un film ›  Pearl Harbor
un personnage fictif › Mulan
un sentiment › la peur
un des quatre éléments › le feu
une citation › ca qui ne nous tue pas, nous rend plus fort
Quand et de quelle façon êtes-vous arrivé à Longside Creek ?
Sutton fait partie des chanceux qui sont nés dans cette ville. Son père est arrivé en ville jeune, alors que ses parents avaient décidés de quitter l'Irlande, leur pays natal. Il n'est jamais parti, ayant rencontré sa femme ici. Il voyage beaucoup, surtout avec son travail, mais Longside est sa maison et ne peut le considérer autrement. Il a donc élever sa fille ici. Sutton a toujours vécue en ville, sauf durant ses études, mais là encore, elle revenait à chaque vacances. Et lorsqu'elle a décidé d'ouvrir sa boutique, Longside était le seul choix possible à ses yeux.

Que pensez-vous de cette ville ?
Sutton aime sa ville. C'est chez elle. Un sentiment que lui a transmit son père. Même si quitter l'Irlande n'était pas facile pour le gamin qu'il était, Longside était devenu sa maison. Et à la naissance de sa fille, il a toujours décrit cette ville ainsi, comme la maison. Sutton ne pouvait pas voir les choses autrement. Elle n'a même jamais pu imaginé vivre ailleurs qu'ici. Elle s'est toujours vu impliqué dans cette ville. Ouvrir un magasin, elle ne sait pas si elle aurait pu le faire ailleurs qu'ici. Et même si son agression lui a fait beaucoup de mal et que certains lui diraient que changer d'air serait bénéfique, elle ne pourrait jamais se sentir aussi bien ailleurs.

Où et comment vous voyez vous dans six ans ?
Il y a deux mois, la réponse serait bien différente. Elle vous aurait répondu qu'elle serait toujours en train de tenir sa boutique, avec un homme à ses côtés. Heureuse tout simplement. Et elle l'était. Avant. Maintenant, la seule chose constante dans sa vision de l'avenir c'est sa boutique. Elle est incapable de se projeter plus loin. Elle vit déjà pratiquement au jour le jour. A se demander chaque matin si elle n'allait pas faire une nouvelle crise de nerfs, si elle n'allait pas tomber sur Derek. Peut-être que le jour où il sera enfermé dans une prison, elle réapprendra à se projeter dans l'avenir, mais pour l'instant elle n'y arrive tout simplement pas.

La tempête vous a-t-elle touché personnellement ?
Lorsque la tempête est tombé, elle n'était pas là. Elle était à la fac, bien loin de tout ça. Mais ses parents et son petit frère était en ville. Tim avait à peine un an. Elle a passé son temps les yeux rivés sur la télé, la main crispé sur son téléphone. Jamais elle n'avait été aussi inquiète pour ses proches. Elle n'avait même pas été en cours de la journée. Elle n'avait pu respirer de nouveau que lorsqu'elle avait eu sa mère au téléphone. Ils avaient été à l'abri durant tout le temps qu'avait durer la tempête. Elle avait eu mal en revenant aussi. En voyant la ville qu'elle aimait tant totalement détruite. Elle a mis la main à la pâte pour la reconstruction, d'ailleurs. Y passant tout son été.

hors rp.
prénom/pseudo › Elisa/maman dragibus âge › 24 ans fille ou garçon › fille grâce au règlement, je sais que ... › il ne faut pas me prendre pour une poire comment as-tu connu WAN ? › par luxette tes premières impressions › pompom  play  heroo  d'autres commentaires › loove 




______________


    La souffrance peut occuper une telle place qu’on en oublie le bonheur. Parce qu’on ne se rappelle pas avoir été heureux. Et puis, un jour, on ressent quelque chose d’autre, ça nous fait bizarre, seulement parce qu’on n’a pas l’habitude, et à ce moment précis, on se rend compte qu’on est heureux.


Dernière édition par Sutton Fitzpatrick le Mer 16 Juil - 10:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 111
AVATAR : Sarah Bolger
CHANSON DU MOMENT : Sia - Chandelier
AGE : 25 ans
AUTRES COMPTES : Ava la jolie blonde
CREDIT : nenes & tumblr




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: Propriétaire d'une boutique vintage
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: SUTTON + lately, i've been losing sleep   Mar 15 Juil - 23:27


❝ If you're going through hell, keep going ❞



histoire.
« Sutton ! A table ! » Appelait sa mère du bas des escaliers. Elles étaient que toute les deux ce soir. Son père était coincé au bureau pour toute la soirée. C’était ça de vouloir réussir dans les affaires, il fallait être capable de faire quelques sacrifices. Et c’était donc les deux femmes de sa vie qui en pâtissait. Enfin, surtout madame Fitzpatrick, la petite ne se rendait pas encore compte de ce qu’elle perdait. « Sue ! » Elle apparait finalement en haut des escaliers, vêtue d’une des robes de cocktail de sa mère, dix fois trop grande pour elle, du rouge à lèvres autour de sa bouche –oui, oui, autour- et un long collier de perles autour du cou qui lui atteignait les genoux. La première réaction qu’avait voulu avoir sa mère, avait été de se mettre en colère et de disputer sa fille unique, mais finalement, alors qu’elle regarde sa fille, c’est un énorme éclat de rire qui sort de sa gorge. « Je suis belle, maman ?! »

Sutton poussa doucement la porte d’entrée. Elle s’arrêta un instant au seuil de la porte, écoutant les bruits dans la maison. Un soupir de soulagement s’échappa de ses lèvres quand elle se rendit compte qu’il n’y avait pas un bruit à l’intérieur. C’était bien mieux que l’énorme dispute à laquelle elle avait eu droit en rentrant du lycée la veille. Elle n’en pouvait plus de cette ambiance tendue entre ses parents. Elle avait 16 ans, ses seules préoccupations auraient dû être ses notes, les garçons et sa façon de s’habiller. Il fallait maintenant y ajouter la mésentente entre ses parents. Ils se déchiraient depuis des semaines et elle ne savait tout simplement pas quoi faire. C’est donc un peu plus rassuré qu’elle referme la porte derrière elle et se dirige vers les escaliers. C’est là que les battements de son cœur s’accélèrent brutalement et que la peur lui noue le ventre. Deux valises sont posées là, en bas des escaliers. Elle lâche précipitamment son sac de cours et grimpe les marches deux par deux. Elle trouve alors son père dans sa chambre, en train de fermer une troisième valise. « Papa ?! » C’est la voix d’une petite fille apeurée qui sort de sa bouche. Son père se tourne alors lentement. « Oh Sue… » Il lui ouvre tout simplement les bras et elle court s’y blottir. « Tout va bien se passer ma puce. Ta mère et moi on a juste besoin de réfléchir. »

Le sourire aux lèvres, Sutton soulève le plateau qu’elle vient de préparer pour sa mère. Trois ans qu’elles vivent seules maintenant et si au début cela n’avait pas été facile, Sue tentait de rendre les choses plus faciles pour sa mère de temps en temps. Comme de lui apporter son petit déjeuner au lit. Et puis, là c’était une totale surprise, elle ne devait même pas être là ce matin. Elle poussa la porte du chambre de sa mère du pied et entra à l’intérieur. « Bonjour maman ! Bien dor… » Elle se stoppait net en remarquant qu’il y avait deux corps dans ce lit. Depuis le divorce, elle n’avait vu sa mère avec personne et elle semblait bien s’accommoder de sa vie de femme célibataire. Finalement, l’homme est le premier à se réveillé. « Qu’est-ce que tu fais ici, Sutton ? » Elle cligna des yeux plusieurs fois. Elle connaissait très bien cette voix. Et ce visage. « Papa ?! » Cette fois c’est sa mère qui se redresse. « Tu devais pas passer le week-end avec  Peter ? » Sutton s’avança et posa le plateau sur le lit. C’était ça ou elle allait fini par le lâcher par terre. « On s’est disputés, alors je suis rentrée te faire une surprise. » Peter était son petit ami depuis quelques mois. Et très prochainement, il allait même devenir son ex. Elle le supportait de moins en moins. « Mais on s’en fout de ça ! Il se passe quoi ici ? Je croyais que vous supportiez même plus de vous parler au téléphone ! » Sa mère la regardait gênée, tout en mordillant sa lèvre. Son père lui, le paraissait bien moins. Il passa un bras autour de son ex-femme et fit un sourire à sa fille. « On a décidé de se remarier, Sue. On va redevenir une famille ! »

N’y tenant plus, Sutton se pencha sur le berceau. « Timothy Benjamin Fitzpatrick, j’ai besoin de réviser ! » Le nourrisson gazouilla et attrapa le doigt que sa sœur lui tendait. Au moins il arrêtait de pleurer. Elle ne comprenait toujours pas ce qui avait poussé ses parents à faire un deuxième enfant, 20 ans après le premier. Sans doute la folie des jeunes mariés… En attendant, c’est surtout elle qui était coincé. Sa mère l’utilisait comme baby-sitter quand elle le pouvait et quand elle voulait réviser, Timothy trouvait toujours le moyen de se réveiller. Pourtant, elle était incapable de lui en vouloir à ce petit bout. « Okay Timmy. Je te prends dans mes bras, mais tu as intérêt à me laisser finir ma lecture. » Elle sortit le petit du lit, déposa un baiser sur son front et le tint davantage serré contre elle.

Les mains sur les hanches, Sutton regardait autour d’elle. Elle était contente d’elle. A 23 ans, elle avait un bon boulot dans un magasin haute-couture, où elle faisait les retouches, et maintenant, elle avait son appartement à elle. Deux chambres, une grande salle de bain, une cuisine ouverte sur un salon inondé de soleil par la baie vitré qui donnait sur un grand balcon. Le rêve en somme. Enfin, pas pour tout le monde. « Tu es sure de toi, Sue ? » Sutton leva les yeux au ciel en entendant la voix angoissé de sa mère. Voir sa fille ainée quitté le cocon familial, l’angoissait énormément. Alors que son mari et Timothy était pas le moins de monde perturbé. La preuve, ils étaient en train de courir sur la terrasse en riant aux éclats. Sutton prit alors sa mère dans ses bras. « Tout ira bien maman, je te le promets. Et puis, je reste dans la même ville, je ne quitte même pas Longside. Je suis pas si loin. » Moins de dix minutes en voiture. Pas de quoi en faire un drame. « Je veux dormir ici ! » s’exclama alors Timothy en rentrant dans le salon. Sa mère leva les bras aux ciels. « Et voilà mes deux enfants veulent quitter ma maison. » Sutton retint un rire. Elle s’agenouilla pour se mettre à la hauteur de son petit frère. « Pas ce soir, Timmy. Mais quand je serais bien installée, je te promets que tu pourras venir dormir à la maison quand tu veux. »

« Récapitulons ! Le buffet ? » « C’est bon ! » « Les boissons ? » « C’est bon ! » « La vitrine ? » « Parfaite ! » Sutton se tourna vers la jeune femme qu’elle avait embauché pour travailler à mi-temps. Ce soir, elle commençait un tout nouveau rêve. Elle ouvrait sa propre boutique. Elle avait hésité longtemps, mais cette fois-ci, plus de retour en arrière possible. Sue Vintage faisait ses premiers pas. Et Sutton était maintenant l’heureuse propriétaire d’un magasin qui vendait des vêtements vintage. Attention, à ne pas confondre avec un magasin de friperie. Ici, elle ne vendait que de très belle pièce. Des vêtements uniques qui avait tous une histoire. Elle avait pu racheter beaucoup de robes de marque à bas prix parce qu’elles avaient besoin d’être reprisés. Elle avait fait tous les travaux de couture elle-même, et pourrait maintenant revendre ses pièces au double, voir le triple, du prix auxquels elles les avaient achetés. Il fallait maintenant espéré que la boutique attire du monde. Pour ça qu’elle faisait cette soirée d’ouverture, les gens ne disent pas non à un buffet gratuit et à du champagne…

« Et voilà la chambre ! » présenta Sutton à la jeune femme qui visitait son appartement. Les débuts de sa boutique n’avait pas été aussi bien qu’elle l’avait espéré et ses économies en avait pris un sacré coup. Elle avait alors pensé à une solution pour diviser ses frais : prendre une colocataire. Elle avait alors vider la deuxième chambre qui lui servait d’atelier couture en temps normal, n’y laissant qu’un simple clic-clac, et était partit à la recherche de la perle rare. Savannah, celle à qui elle faisait visite était la troisième. Et les deux autres c’étaient montré juste horrible. La première lui avait carrément fait du rentre dedans quand elle lui avait dit qu’il n’y avait qu’une salle de bain et la deuxième lui avait alors dit qu’elle comptait organiser des soirées de folies toutes les semaines dans leur appartement. Du grand n’importe quoi. Jusque-là, la brunette semblait être la seule fille normale à s’être présenté. « Il n’y a pas beaucoup de meuble dedans, mais tu pourras au moins, mettre les meubles que tu veux. » Elle sortit de la chambre et laissa sa visiteuse tout regarder. « Ton appartement est parfait. » Sutton lui fit un sourire. « Je peux emménager quand ? » Sue prit un petit instant de réflexion. La conversation qu’elles avaient eu l’avait conforté dans le fait que vivre ensemble ne devrait pas trop leur poser de problème et en plus, elle n’avait même tiquer en voyant la machine à coudre dans le salon. « Dès ce soir si tu le veux. Bienvenue chez toi, Savannah. »

« Il n’y a que des vieilleries ici ! » Sutton leva les yeux au ciel. Ce qu’elle détestait entendre ce genre de choses. Les gamines, ne comprenait rien à rien. A elle de lui prouver le contraire. Elle s’approcha alors de l’adolescente et de l'homme qui devait être son père. « Puis-je vous aider ? » Son cœur s’accéléra un instant lorsque son regard croisa celui du père. D'ailleurs, elle rectifia tout de suite. Il ne pouvait pas être père. Il était trop jeune pour avoir une fille de 16 ans. Il était séduisant et c’était bien la première fois qu’un homme plus âgé lui faisait cet effet. C’était… déstabilisant. D’autant plus quand il fit un sourire. Il était absolument craquant. « Ma sœur Emma cherche une robe pour son bal de promo. Seulement, toutes les robes qu’elle m’a demandées sont juste totalement hors de prix. Alors j’avais espéré qu’elle puisse trouver son bonheur chez vous. » Elle se tourna alors vers la jeune Emma. « Quel genre de robe tu voudrais ? » Toujours la mine ronchon, elle poussa un long soupir. « Je voulais une robe bustier, qui m’arriverais un niveau du genou. » Sutton eut un large sourire. Elle recula de deux pas et sortit une robe du portant. Il s’agissait d’une robe des années 50, dans le genre typique des pin-up. « Qu’en penses-tu ? » Dans un bleu nuit, elle était juste sublime. Et assez atypique. Les robes de l’époque étaient rarement sans bretelle. Sutton vit immédiatement qu’elle avait fait mouche. Les yeux d’Emma pétillaient. « La cabine d’essayage est tout juste derrière si tu veux l’essayer. » Elle ne se le fit pas dire deux fois. Et son frère et Sue la suivirent. Pendant qu’elle se changeait, l’homme prit la parole. [color=darkslateblue« Vous êtes la propriétaire du magasin ? »[/color] Elle hocha la tête avec un sourire. « Alors Sue est votre prénom ? » Elle eut un petit rire. « Pas vraiment. C’est Sutton en réalité. » Il lui fit alors un autre charmant sourire qui la faisait fondre. « Je suis Leith. » Il l’a draguait ? Vraiment ? « Vous accepteriez que je vous invite à diner ? » Elle n’eut pas le temps de répondre qu’Emma sortit de la cabine. Elle était sublime dans cette robe et le tulle qui donnait du volume à la jupe  lui allait à merveille. « Leith, c’est celle-ci que je veux ! » Sutton eut un sourire triomphant. On finissait toujours pas aimé ses « vieilleries ». Pendant qu’Emma retournait en cabine, ils passèrent à la caisse. Emma les rejoignit, et père et fille s’apprêtaient à partir. Finalement Leith se tourna une dernière fois vers elle. « Vous n’avez pas répondu à ma question. » « Je ferme la boutique à 19 heures. » Le sourire de Leith s’élargit de nouveau, tandis qu’Emma venait de lancer à Sutton un regard haineux.

« Non mais j’y crois pas ! » Sutton se réveilla en sursaut, ce cri la sortait de son sommeil. Et Leith, à côté d’elle, en fit de même. Ils se redressèrent tant bien que mal et cherchèrent du regard qui venait de les réveiller en hurlant. « Emma ?! » Sutton dévisage la jeune fille un instant. Elle semblait totalement dévastée. Sue et Leith étaient sortis plusieurs fois ensemble, des moments que Sutton avait adorés. Leith était drôle, attentionné, intelligent. L’homme parfait. Cette nuit était leur première. Ce réveil brutal gâchait un peu ce moment qui lui avait paru si magique. Si Emma n’avait pas eu l’air aussi bouleverser, Sutton en aurait presque rit.  « Je peux savoir ce qui te prends ? » reprit Leith en direction de sa soeur. « Il suffit que la la première pouf qui passe te plaise pour que tu oublies Sarah ?! » hurla-t-elle de nouveau en tournant les talons et en claquant la porte. Sarah, c'était l'ex de Leith, une femme qui l'avait aidé à élever Emma à la mort de ses parents. Leith se leva d’un bond. Il se tourna vers la jeune femme, qui était resté silencieuse face à cette crise familiale. « Je suis désolée. Elle… » Sutton lui fit un sourire rassurant. « Vas la voir. » Il sortit alors de la chambre. Avec un soupir, elle quitta le lit à son tour. Elle attrapa son sac poser sur une chaise et en sortit son téléphone. Il affichait 3h30. La nuit risquait d’être longue. Elle se décida alors à se rhabiller. Elle avait presque finit lorsque Leith revint dans la chambre. « Elle s’est enfermée dans sa chambre… Tu t’en vas ? » Elle enfila sa dernière chaussure et s’approcha de lui, passant ses bras autour de son cou. « Je pense qu’il vaut mieux que je vous laisse seuls. Elle n’était pas prête à te voir avec une autre femme. » Il la serra contre lui, passant ses bras autour de sa taille. « Mais tu reviendras ici ? » Elle déposa un baiser sur ses lèvres. « Tu crois que je te laisserais filer ? »

C’était avec déception qu’elle insérait sa clef dans la serrure de sa porte ce soir-là. Pour sa première nuit avec Leith, elle aurait aimé pouvoir prendre le petit déjeuner avec lui. Elle aurait pu lui montrer ses talents culinaires en lui préparant des pancakes. Elle aurait dû se douter que partager la vie d'un homme qui vivait avec ados ne serait pas du tout repos. Mais de là à se faire traiter de pouf… Elle n’y aurait pas pensé. Elle ouvrit la porte avec soupir. Elle allait bien avoir du mal à s’endormir. Subitement, une main se posa sur bouche et la poussa à l’intérieur avant de refermer la porte. Sutton se mit à se débattre, tentant de donner un coup de pied à son agresseur. Puis elle le vit. Le couteau qu’il tenait en main, la lame brillant sous la lumière du clair de lune qui tombait dans le salon grâce à la baie vitré. « Tu as tout intérêt à te calmer, Sutton. » La peur la figea totalement, et son haleine pleine d’alcool l’atteignit en plein visage. Puis une autre pensée tout aussi angoissante lui vint à l’esprit. Il connaissait son prénom, alors qu’elle était sure, elle ne connaissait pas cette voix. Elle ne put que l’écouter et se laisser faire, son cœur tambourinant dans poitrine. « Bien. Maintenant, chérie, on va retrouver Savannah. »

Son plaid fermement serré autour de ses épaules, Sutton fixait ses pieds. Savannah était à côté d’elle et dans le même état léthargique. Elles avaient réussis à se défendre contre ce fou, réussissant même à le blesser avec son propre couteau. Puis la police était arrivée, appelé par une voisine alerté par les cris des filles. Leur agresseur lui, avait pris la fuite. Mais elles avaient eus de la chance. Beaucoup de chance. Elles n’avaient récolté que quelques égratignures et quelques hématomes. Les choses auraient pu être bien plus moches. Le policer qui s’occupaient d’elles revint, deux tasses de café fumantes en main. Savannah le connaissait, c’était la seule chose qui avait permis à Sue de se détendre. Enfin, juste un peu. Elle n’était plus sure d’être capable de se détendre un jour. Elle attrapa la tasse avec gratitude. La chaleur de la boisson se diffusa jusqu’à ses os. Elle était frigorifiée. « Nous avons quelques photos à vous montrer. Je vous promets qu’après on vous laissera enfin vous reposer. » Sutton n’était pas sure d’être capable de se reposer. Pourquoi dormir ? Pour faire des cauchemars ? Mais quitter le poste de police semblait être une bonne idée. Elle se mit donc à regarder les planches que leurs avait apporté Mason, le flic. Elle sursauta alors subitement, reconnaissant un visage. Savannah le reconnut également, puis qu’elle posa un doigt tremblant sur la même photo. « C’est lui. » « Vous êtes sure, les filles ? » Sutton releva la tête vers lui. « Ce type nous a tenu un couteau sous le nez pendant des heures, alors oui, on le reconnait ! » Elle prit une profonde inspiration, tentant de se calmer. « Je crois l’avoir déjà vu autour du magasin. » Savannah reprit également la parole, d’une petite voix. « Moi aussi, je l’ai déjà vu. Dans notre rue. » Sutton ne put retenir la montée d’une bouffée d’angoisse. Il les suivait depuis tout ce temps ! Mason passa une main dans ses cheveux et lâcha un soupir. « Il s’agit de Derek Wellington. Il est dans nos fichiers pour voyeurisme. Il a également passé une grande partie de sa vie en centre psychiatrique. » Derek Wellington, le pire cauchemar de Sue avait maintenant un nom.

Sutton tourna le premier verrou, mit la chaine en place, poussa un autre verrou et tourna sa clef dans la serrure. Double-tour. Elle se tourna alors vers Savannah qui était en train de baisser le volet de la baie vitrée. « C’est bon pour la porte. » « Les volets aussi. » Elles s’installèrent sur le canapé. Depuis l’agression, c’était toujours la même chose. Elles vérifiaient chaque issue de l’appartement. Avant, elles n’abaissaient jamais le volet du salon. Maintenant, elles avaient carrément changés le volet. Pour un plus résistant et plus sure. Elles l’avaient fait pour toutes les fenêtres. La vision de la lueur de la lune sur le couteau de Derek continuait à hanter Sutton. Elles avaient également rajoutés un tas de verrous à la porte d’entrée. Ainsi qu’un à chaque chambre. Elles continuaient à vivre dans la crainte que Derek puisse réapparaitre à tout instant. La police était toujours incapable de mettre la main dessus. Alors le soir, elles s’enferment. Elles regarderaient peut-être un film et très certainement, elles finiront par dormir dans le même lit. Parce qu’il n’y avait rien de pire que de se réveiller après un cauchemar et se retrouver seule avec ses peurs.

Sutton jeta un regard à son portable. Le numéro de Leith s’affichait. Elle reposa le téléphone avec un soupir. Elle ne savait pas quoi lui dire. Il était venue le lendemain après l’incident –comme elle l’appelait maintenant avec Savannah- , elle était resté tout simplement dans ses bras, mais la magie n’était plus là. Derek avait réussi à tout lui gâcher. Et quand il lui avait proposé d’aller manger dehors, elle avait carrément paniqué. Elle ne voulait même plus mettre les pieds dehors. Elle restait dans son canapé ou sur sa machine à coudre. Elle ne voulait rien faire d’autres. Et par la même occasion, elle évitait Leith. Au moins cela laissait à Emma le temps de se faire à tout ça. Ouais, Sutton ne faisait que se chercher des excuses. Son téléphone sonna de nouveau. Mais cette fois-ci, ce n’était pas Leith, c’était sa mère. Bien plus difficile à esquiver. Elle répondit alors et tenta de prendre une voix guillerette. Histoire de ne pas inquiéter sa mère. « Salut maman ! » Même à ses oreilles, ça sonnait faux. « Je suis devant ta boutique, pourquoi elle est fermée ? Ne me dis pas que tu es encore chez toi ? » Sutton poussa un soupir. Si elle avait déjà du mal à sortir de chez elle, aller à son magasin était encore pire. Derek avait été là-bas… « Cela fait une semaine ma chérie. Il est temps que tu reprennes ta vie. » « Je sais maman… mais… » C’était plus facile à dire qu’à faire. « On m'a parlé d'un groupe de soutien pour les gens qui ont subis des agressions. Promets-moi que tu vas y aller. » Sutton poussa un long soupir, tout en regardant Savannzh qui entrait dans le salon. Elle avait réussi à le faire, elle. Sortir de chez elles. « Je te le promets. » Elle raccrocha peu de temps après et se leva du canapé. « Je vais me préparer. » lança-t-elle à sa colocataire. « J’ai un magasin à ouvrir. » Alors qu’elle se dirigeait vers la salle de bain, elle ne put ignorer le sourire qu’affichait son amie.

Elle s’était stoppé devant la porte, n’osant même pas y entrer. Elle regrettait déjà d’avoir dit oui à sa mère. Elle regardait les gens qui était déjà présent dans la salle. La plupart avec des cafés ou des biscuits en main. Ils discutaient, presque joyeusement. Comment pouvait-ils rire s’ils avaient vraiment vécue le même genre de chose qu’elle. Depuis Derek, elle ne se souvenait pas avoir rit. Non, elle n’était pas prête à entrer dedans. Elle s’apprêtait à faire demi-tour, lorsqu’une main se posa sur son épaule. Quelqu’un était derrière elle. « Crois pas qu’ils rient parce qu’ils sont heureux. Ici, ils décompressent, tout simplement. Tu devrais essayer. » Elle tourna son regard vers l’homme qui venait de lui parler. Des yeux bleus, à couper le souffle, un sourire charmeur. Et voilà qu’elle était subjuguée de nouveau par un homme. Pourtant, au fond de son regard, elle avait l’impression d’y voir quelque chose de sombre. De perdu. Il passa devant elle et se stoppa devant la porte. D’un signe de tête, il lui intima de rentrer. Elle le suivit, à l’intérieur, sans réfléchir. Tout le monde commença à prendre place sur les chaises installer en rond, elle s’installa à côté de l’homme qui l’avait abordé dans le couloir. Elle avait peur qu’ils se mettent tous à la regarder, puisqu’elle était la petite dernière. Mais non, après tout, ils étaient tous passés par là et devaient comprendre. Ils commencèrent par tous se présenter, chacun à tour de rôle. Arriva le tour de l’homme à côté d’elle. « Je suis Caleb, j’ai été agressé il y a un an. » Tout le monde c’était présenté comme ça. Bizarre de se présenter avec la date de son agression. Finalement, son tour arriva, tout les regards convergèrent vers elle. « Je suis Sutton. J’ai… » Elle n’arrivait même pas à dire le mot agression. « C’était il y a deux semaines. » On passa alors au suivant. Caleb posa de nouveau sa main sur épaule. Le reste de la réunion, elle n’ouvrit pas la bouche. Certains prirent la parole, parlant de leur combat au jour le jour. Au final, ils vivaient tous la même chose qu’elle. Cette peur qui ne la lâchait pas, qui la suivait comme son ombre. A la fin, certains se dirigèrent vers la sortie, tandis que d’autres se dirigeaient vers la table où café et gâteau les attendaient. Elle resta un instant sur sa chaise, ne sachant pas trop ce qu’elle voulait faire. Ce fut Caleb qui revint de nouveau vers elle, lui tendait un gobelet de café. « Il est pas très bon, mais on est tous accroc à la caféine. » Elle aussi. Elle le remercia d’un signe de tête et porta le café à ses lèvres. Il avait raison, il n’était pas bon du tout. Presque aussi mauvais que celui du commissariat de police. « On fait une belle brochette de dépressifs, hein ?! » Elle eut un petit rire, avant de se stopper subitement. Elle l’avait fait. Elle avait rit. Il posa de nouveau sa main sur son épaule. « T’as le droit de rire. Ne laisses pas l’ordure qui t’as fait ça te briser totalement. Ne deviens pas comme moi. » Elle se tourna vers lui, osant pour la première fois lui parler. « Tu ne m’as pas l’air si mal que ça. » Il pencha la tête sur le côté. « Tu m’as pas vu dans mes mauvais moments. Je me suis mis au kick-boxing, ça aide. » « Je devrais peut-être essayer. » Après tout, ce n’était peut-être pas une mauvaise idée de taper sur quelque chose, en imaginant que c’était Derek. « Je t’apprends si tu veux. »

« Salut Sue ! A la semaine prochaine. » Elle adressa un signe de la main à la personne qui venait de la saluer. Elle continuait à aller aux réunions, chaque semaine. Et elle avait commencé aussi les cours de kick-boxing avec Caleb, chaque semaine également. Elle l’avait justement vu la veille, mais ce soir, il n’était pas venue à la réunion. Ce qui l’inquiétait. Elle ne l’avait jamais vue louper une séance. Les autres ne semblaient pas surpris, comme si c’était normal qu’il en loupe de temps en temps. Elle sortit son téléphone et l’appela. Il décrocha au bout de trois sonneries. « Je te manques déjà pour que tu m’appelles comme ça ? » Elle voyait presque son sourire moqueur de l’autre côté. « Pourquoi t’es pas venu à la réunion ? » Il poussa un soupir, à l’autre bout du fil. « Tu es qui pour surveiller mes faits et gestes ? On est même pas amis. » Là ça faisait mal. Elle ne pouvait nier qu’elle se sentait attirée par lui, et si ce n’était pas réciproque, elle pensait au moins qu’ils avaient commencés à être amis. Mais Sutton était têtu. « T’es chez toi ? J’arrive. » (…) Elle tambourina à la porte, il finit par lui ouvrir. Elle se figea alors. Il avait un œil au beurre noir, une coupure à la lèvre. « Qu’est-ce qui t’es arrivé ? » Il se dirigea vers son canapé. Elle entra dans son appartement et referma la porte derrière elle. « J’me suis battu. » « Tu quoi ? » Elle avait déjà ressentie ça, qu’il avait quelque chose de sombre en lui, d’autodestructeur. « Je suis pas comme toi. Je réagis pas de la même manière. Si toi c’est ta peur qui a prit le dessus, moi c’est la colère. » Elle poussa un long soupir. « T’as désinfecté ta lèvre au moins ? Elle a l’air enflé. » « Non. » « Où est ta trousse à pharmacie ? » « Dans la salle de bain. » Elle s’y dirigea et attrapa coton et désinfectant. Elle revint vers lui, posant ses fesses sur la table basse pour être face à lui. Elle entreprit de désinfecter sa coupure. Ils restèrent un instant silencieux. Elle n’osait même pas lever son regard vers lui, alors qu’elle sentait le sien sur elle. « Pourquoi t’es venue ? Alors que je t’ai envoyé bouler au téléphone. » Elle posa le coton qu’elle tenait pour le regarder. « T’es pas au courant que je suis têtue comme fille ? » Il lui rendit son sourire avant de subitement l’attirer vers lui pour l’embrasser. Pendant un quart de secondes, elle ne réagit pas. Puis elle finit par lui rendre son baiser et par passer ses bras autour de son cou. Et lorsqu’il l’attira dans le canapé, elle se laissa faire.

Elle se précipita dans le salon pour attraper son téléphone avant qu’il ne réveille Caleb. Ils avaient finis par gagner le lit de Caleb. C’était déjà le matin et elle ne savait déjà plus ce qu’elle devait faire. Elle réussit finalement à trouver son téléphone, qui avait fini entre deux coussins sur le canapé. C’était Leith qui l’appelait. Elle rejeta l’appel. Maintenant, elle savait encore moins quoi lui dire. Elle avait déjà passer son temps à l’ignorer et voilà qu’elle couchait avec un autre. Elle était perdue, tout simplement. Leith, c’était le prince charmant, tout en douceur. C’était ce qui l’avait attiré vers lui en premier. Mais maintenant, elle n’arrivait même plus à apprécier cette douceur. Caleb, il était tout l’inverse et c’était aussi ce qui l’avait attiré. Il était aussi abimée qu’elle. D’un autre côté, elle ne savait même pas si cette nuit avait une réelle signification. C’était sans doute juste une nuit comme ça. Elle prit une profonde inspiration. Elle faisait n’importe quoi. Il lui restait alors plus qu’une chose à faire, partir en douce. « T’es déjà debout. » Trop tard. Il ne lui restait plus qu’à affronter. « Je voulais rentrer chez moi avant d’aller au magasin. » Un jolie mensonge. Elle lâcha un soupir. « Écoutes pour cette nuit… » « Je sais, c’était une erreur. » Voilà qui faisait mal, quand même. « Ouais, t’as raison. » mumura-t-elle, d’une voix neutre. « On se voit à la réunion, hein ?! » Elle quitta alors l’appartement, le plus rapidement possible.



______________


    La souffrance peut occuper une telle place qu’on en oublie le bonheur. Parce qu’on ne se rappelle pas avoir été heureux. Et puis, un jour, on ressent quelque chose d’autre, ça nous fait bizarre, seulement parce qu’on n’a pas l’habitude, et à ce moment précis, on se rend compte qu’on est heureux.


Dernière édition par Sutton Fitzpatrick le Mer 16 Juil - 9:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 1158
AVATAR : leighton meester
AGE : vingt-six ans
AUTRES COMPTES : meade-plùm, ézéchiel, joe, koda.
CREDIT : avatar ◮ twisted lips


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: avocate
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: SUTTON + lately, i've been losing sleep   Mar 15 Juil - 23:42

haaan, la sublime sarah bave excellent choix. brille et ton titre meurt
bienvenue I love you
si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas. plz
bon courage pour la fin de ta fiche et bon jeu
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 1066
AVATAR : Sophia Bush
CHANSON DU MOMENT : Imagine Dragons - On Top Of The World
AGE : 28 ans
CREDIT : (c) .Cranberry ; (c) BlueSky




découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: SUTTON + lately, i've been losing sleep   Mer 16 Juil - 7:34

Bienvenue parmi nous !  wahou brille 

Bonne continuation pour ta fiche calin2 I love you 

______________


    L'amour n'est pas l'amour s'il fane lorsqu'il se trouve que son objet s’éloigne, quand la vie devient dure, quand les choses change, le vrai amour reste inchangé... William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1816-caleigh-there-s-an-endless-road-to-be-discovered#56635 http://www.what-about-now.net/t2011-caleigh-when-she-was-just-a-girl-she-expected-the-world http://blueskywithsunshine.tumblr.com
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 111
AVATAR : Sarah Bolger
CHANSON DU MOMENT : Sia - Chandelier
AGE : 25 ans
AUTRES COMPTES : Ava la jolie blonde
CREDIT : nenes & tumblr




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: Propriétaire d'une boutique vintage
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: SUTTON + lately, i've been losing sleep   Mer 16 Juil - 9:37

Merci à vous deux  love2 

______________


    La souffrance peut occuper une telle place qu’on en oublie le bonheur. Parce qu’on ne se rappelle pas avoir été heureux. Et puis, un jour, on ressent quelque chose d’autre, ça nous fait bizarre, seulement parce qu’on n’a pas l’habitude, et à ce moment précis, on se rend compte qu’on est heureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 355
AVATAR : amanda seyfried.
CHANSON DU MOMENT : never let me go — florence + the machine
AGE : vingt-sept ans.
AUTRES COMPTES : aucun.
CREDIT : shiya ©




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Ensemble, et c'est tout
★ PROFESSION: maître nageur
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: SUTTON + lately, i've been losing sleep   Mer 16 Juil - 10:02

Bienvenue sur WAN & bonne chance pour ta fiche  love2 

______________

❝ tallulah gillian marshall ❞

J'ai besoin de toi comme d'une infirmière que tu répares ma tête et mes sentiments qui fonctionnent plus bien, que tu refasses mes stocks de sérotonine que tu me dises que c'est rien. J'ai compris que tu voulais pas de moi pour l'instant mais je me force à croire qu'avec du temps tu changes d'avis et dans mes nuits je rêve encore que tu m'emmènes danser jusqu'au matin. — FAUVE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1611-gillian-petite-je-voulais-devenir-dieu-puis-consciente-de-mon-exces-d-ambition-j-acceptais-de-faire-martyr-quand-je-serai-grande#52523 http://www.what-about-now.net/t1615-gillian-true-friends-stab-you-in-the-front#52625 http://www.what-about-now.net/t1642-gillian-carnet-de-croquis#53291
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 111
AVATAR : Sarah Bolger
CHANSON DU MOMENT : Sia - Chandelier
AGE : 25 ans
AUTRES COMPTES : Ava la jolie blonde
CREDIT : nenes & tumblr




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: Propriétaire d'une boutique vintage
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: SUTTON + lately, i've been losing sleep   Mer 16 Juil - 10:30

Merciii  love2 

______________


    La souffrance peut occuper une telle place qu’on en oublie le bonheur. Parce qu’on ne se rappelle pas avoir été heureux. Et puis, un jour, on ressent quelque chose d’autre, ça nous fait bizarre, seulement parce qu’on n’a pas l’habitude, et à ce moment précis, on se rend compte qu’on est heureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 5129
AVATAR : emma watson
AUTRES COMPTES : meade-plùm, ézéchiel, nelha-isaline
CREDIT : avatar ◮ prométhée


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: profileuse, hackeuse. flic pour faire simple.
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: SUTTON + lately, i've been losing sleep   Mer 16 Juil - 11:21

félicitation, tu es validée !


commentaire - ta fiche est géniale, bien écrite, bien construire. sue est très attachante, elle donne envie d'être protégée. I love you j'ai hâte d'en voir plus, en tout cas. brille

Nous espérons que tu passeras de bon moment sur What About Now, et nous avons hâte de lire tes RP ! Mais avant tout cela et pour bien commencer dans l'aventure, n'oublie pas de suivre le guide ...

Tout d'abord, direction le répertoire des métiers pour recenser celui de ton personnage, sans oublier de demander un logement afin de te faire de nouveaux voisins. Une fois cela fait, tu pourras agrandir ton carnet d'adresses en ouvrant ta fiche de liens et répertorier tes sujets de RP dans la partie prévue à cet effet ; Si tu cherches un partenaire de RP, n'hésite pas à en faire la demande. Si tu souhaites nous en faire découvrir encore plus sur ton personnage, tu as également la possibilité d'ouvrir un journal intime ainsi qu'une boite à flash-backs. Si ce nouveau personnage est un multi-compte, n'oublie pas d'aller le faire recenser dans le répertoire des multi-comptes.

Pour toute question supplémentaire, n'hésitez surtout pas à contacter par message privé un des membres du staff, qui se fera un plaisir de te venir en aide.

______________

calamity jane, calamity joe.
TE RACONTER ENFIN QU'IL FAUT AIMER LA VIE ET L'AIMER MÊME SI LE TEMPS EST ASSASSIN ET EMPORTE AVEC LUI LES RIRES DES ENFANTS, ET LES MISTRAL GAGNANTS.@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://19-years.tumblr.com/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 2242
AVATAR : Emily VanCamp
CHANSON DU MOMENT : ►Lecture
Plumb - Cut ♥
AGE : elle a vingt-huit ans
AUTRES COMPTES : micahel-ana + poppy-ann + dylan
CREDIT : avatar par hersunshine

(c) fuckyeah-revenge | tumblr


découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: bibliothécaire écrivaine et artiste à ses heures perdues
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: SUTTON + lately, i've been losing sleep   Mer 16 Juil - 16:02

Ta fiche est super bien écrite I love you j'te souhaite la bienvenue parmi nous brille
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1817-je-voudrais-un-bonhomme-de-neige http://www.what-about-now.net/t1865-riven-ahri-zyra-rhodes-i-need-your-love
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 111
AVATAR : Sarah Bolger
CHANSON DU MOMENT : Sia - Chandelier
AGE : 25 ans
AUTRES COMPTES : Ava la jolie blonde
CREDIT : nenes & tumblr




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: Propriétaire d'une boutique vintage
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: SUTTON + lately, i've been losing sleep   Mer 16 Juil - 22:31

merci  love2 

______________


    La souffrance peut occuper une telle place qu’on en oublie le bonheur. Parce qu’on ne se rappelle pas avoir été heureux. Et puis, un jour, on ressent quelque chose d’autre, ça nous fait bizarre, seulement parce qu’on n’a pas l’habitude, et à ce moment précis, on se rend compte qu’on est heureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 773
AVATAR : Phoebe Tonkin
AGE : 26 ans
AUTRES COMPTES : Miléna S. Adams
CREDIT : Liloo-59




découvre ce qui se cache
CARTE D'IDENTITE
★ SITUATION: Libre comme l'air
★ PROFESSION: Psychologue dans un collège
★ RELATIONS:
MessageSujet: Re: SUTTON + lately, i've been losing sleep   Mer 16 Juil - 23:58

Bienvenuuue! ♥

______________

A venir ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://www.what-about-now.net/t1285-maelys-lola-da-silva-quicommed-habituden-apastrouvedetitresupertropcool-x http://www.what-about-now.net/t1287-mae-a-la-recherche-d-un-titre
Contenu sponsorisé

découvre ce qui se cache
MessageSujet: Re: SUTTON + lately, i've been losing sleep   

Revenir en haut Aller en bas
 

SUTTON + lately, i've been losing sleep

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SUTTON + lately, i've been losing sleep
» ❝ i'm losing my favourite game, you're losing your mind again [PV Night][FINI]
» SUTTON+POPPY-ANN ø we used to be friends, remember ? ø APPARTEMENT#4
» la loterie des rps - maël hastings & sutton fitzpatrick
» Ajout de Kingdom Hearts II Final Mix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAT ABOUT NOW ™ :: Gestion du personnage :: Inscriptions à l'état civil :: Bienvenue à Longside Creek !-